MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

«Suite à des actes de malveillance, … »

13
Publié le 31/01/2012

Petite phrase que vous avez peut-être entendue hier soir sur le quai ou vu sur l’info trafic Transilien.

Mais que s’est-il passé durant environ 1h15 ?

Vers 17h15, un incendie s’est déclaré dans les toilettes d’un train arrêté en gare de Goussainville (le LUCA de 15h50 à Melun). Le signal d’alarme a été déclenché pour prévenir le conducteur qui s’est rendu sur place mais n’a pas pu éteindre le feu avec son extincteur et a donc appelé les pompiers.

Une coupure d’urgence de l’alimentation électrique est demandée et accordée pour leur intervention.

Cette intervention sera longue car les pompiers attendent une caméra thermique pour vérifier l’absence de feu dans les armoires électriques, la toiture du train, le dessous de caisse, etc.

Elle prend fin vers 18h30.

Ce train sera évacué vers l’atelier de maintenance aux alentours de 18h40.

La circulation, qui a été interrompue entre Goussainville et Orry-la-Ville, peut alors reprendre de manière progressive avec de multiples retards et suppressions.

 

Cet incident a eu des conséquences sur la branche de Combs la Ville  puisque ce LUCA devait réaliser en retour une mission ZUCO (18h38 à Paris gare de Lyon), qui a du être supprimé.

De plus, la suppression du ZECO de 18h48 a provoqué une absence de desserte durant 20 minutes.

Les retards ne seront résorbés que vers 21h.

13 commentaires pour “«Suite à des actes de malveillance, … »”

  1. Concy dit :

    Bonjour,

    Les dommages subis consécutifs à cette c***** sans nom va t’ils avoir pour conséquence une immobilisation supplémentaires d’un train pour X temps alors que notre ligne manque cruellement de réserve ?

    • Seb dit :

      Question intéressante Concy,
      J’imagine que oui … Moins de DECA/ZECO … Erf …

    • Concy dit :

      Merci de votre réponse.
      Bonne journée au chaud car nous avons remarqué que beaucoup de train ne sont pas même chauffés.
      Par moins quelques choses ça craint !

    • Bonjour Concy et Seb,

      il peut y avoir des conséquences le temps que la rame soit réparée. Je ne connais pas l’étendue des dégâts, mais je vous confirme ça dès que j’ai plus de détails.

    • Les dernières infos : la rame a été remise en service. Les WC ont été condamnés en attendant de repasser en site de maintenance.

    • Seb dit :

      Bonjour Christel,
      Merci de cette réponse ! C’est peut être le meilleur choix en attendant plus de rame pour réparer celle ci 🙂
      Serait-il possible d’avoir un point sur les rames non chauffées comme le signale Concy ?
      Car c’est en effet très courant … Et par ce temps, peu agréable. On essaie de guetter au maximum les loupiottes bleues, mais ce n’est pas toujours un bon indicateur 🙂

    • Bonjour,

      La rame en question a été vue par le matériel dans la nuit de lundi à mardi.
      Les interventions ont été faites et elle est utilisée de nouveau sans restriction depuis mardi matin.

      Au sujet du chauffage, j’ai eu également beaucoup de remontées via Twitter. Je vais faire le point avec mes collègues pour vous faire un point de la situation.

  2. blueedel91 dit :

    Ce que je ne comprends pas c’est qu’au final, c’est tjrs la même branche qui paye les pots cassés… ca devient plus qu’usant…

    • millefeintes dit :

      Bonjour,
      Merci Christel pour votre réponse sur mon autre billet. Cependant je rejoins la remarque de blueedel91. Bien que vous expliquiez que le LUCA en question était censé faire le retour ZUCO puis que la suppression du ZECO a provoqué un trou de 20 minutes. Je suppose que la suppression de ce ZECO était censé rattraper le retard engendré par cette malveillance. Mais aucune rame n’a décollé avant 19h15, qui m’a contraint à prendre un rer de la branche corbeil/malesherbes et qui a vu passé 4 rer successifs auparavant. Même si je peux entendre votre explication, elle ne suffit pas pour expliquer l’impact sur la branche melun.
      Cordialement,

    • Bonjour Blueedel et Millefeintes,

      je comprends qu’il soit difficile d’accepter qu’un problème qui touche une autre partie de la ligne ait des conséquences sur toutes les branches. J’avais déjà évoqué le problème lors d’un billet, et c’est ce phénomène de bouchon qui répercute retards et suppressions sur toute la ligne.
      Un peu à l’image d’un sablier où chaque grain de sable représente un train. En fonction de l’importance de l’incident, cela désorganise le passage de ces grains voire cela les empêche de passer.
      Ou encore sur l’autoroute lorsqu’il y a un bouchon : vous voulez sortir à la prochaine sortie, mais tant que les voitures devant vous n’auront pas avancer, impossible d’y accéder.
      Quand au fait d’avoir l’impression que c’est toujours notre branche qui est touchée, c’est peut être justement parce que c’est la nôtre que nous avons ce ressenti 😉

  3. Jean Féret dit :

    Hier soir, vers 18h35, un signal d’alarme a été tiré entre La Ferté Alais et Boutigny dans un BIPE.

    Le train était alors à 5km de Boutigny.

    Le conducteur l’a annoncé dans le train, a annoncé qu’il s’arrêterait en gare de Boutigny.

    Je descendais précisément à cette gare et je n’y ai pas vu quoi que ce soit qui aurait pu justifier ce signal d’alarme.

    Donc bonne décision du conducteur à posteriori. Mais comment rendre cette prise de décision moins risquée pour le conducteur?

    • Elias75 dit :

      Il faut bien comprendre que même si le signal avait été justifié, un arrêt en pleine voie est toujours à évité par rapport à l’arrêt en gare, qui permet un meilleur acheminement des secours si besoin est.

  4. Bonjour Jean Féret,

    Comme vous l’a précisé Elias, effectivement, lorsque le signal d’alarme est tiré en pleine voie, le conducteur doit s’arrêter à la gare suivante. Cela permet au conducteur et aux secours d’accéder plus facilement pour venir en aide à la personne concernée.
    Cela évite également que des voyageurs descendent sur les voies et se mettent en danger.
    A savoir, lorsque le signal d’alarme est tiré alors que le train est arrêté, le conducteur ne pourra pas repartir sans l’avoir « ré-armé ».

Les commentaires sont fermés.