MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

La branche Combs-la-Ville de nouveau perturbée ce matin.

26
Publié le 9/03/2012

Mais que s’est-il encore passé ce matin ? Pourquoi la circulation a été perturbée sur l’ensemble de cet axe (Transilien lignes D et R, fret, TER, Corail) de si bon matin ?

Aux alentours de 6h15 ce matin, un conducteur signale d’importantes étincelles vues sur un train « travaux » qu’il vient de croiser.

Ce train, destiné à la maintenance des infrastructures, regagnait son garage après avoir participé aux travaux de rénovation de la voie 1 à proximité de Villeneuve-Saint-Georges.

Après le signalement de ce problème, des mesures de sécurité  sont immédiatement prises :

–         arrêt des circulations afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problème sur les voies (par exemple rail endommagé ou encore des pièces tombées dans les voies)

–         arrêt du train concerné au niveau de la gare du Mée (voie 1 bis : celle des RER D, sens Paris-Melun) afin que le conducteur visite sa rame.

 

Vers 6h30, après les premières constatations de ce dernier, la circulation peut reprendre voie 2 (sens Melun Paris, voie des trains directs), La circulation normale pourra reprendre sur la voie 1 bis entre Lieusaint et Melun vers 8h10.

Cette interruption totale de trafic d’environ 20 minutes puis la réduction de capacité jusqu’à 8h10, ont entraîné des perturbations sur la circulation des trains de la ligne R (trains retenus à Melun) et de la ligne D :

– demi-tours à Combs la Ville,

– retards dans le sens Paris-Melun, ayant ensuite des conséquences dans le sens Melun-Paris, (difficultés d’acheminement des rames vides sortant des ateliers pour rallier Melun).

 

La reprise s’est faite progressivement.

 

 

 

26 commentaires pour “La branche Combs-la-Ville de nouveau perturbée ce matin.”

  1. Blueedel91 dit :

    j’ai une question un peu bête… et c’est en fait suite à la lecture (en diagonale) du rapport que je me pose la question

    les pannes interviennent très (trop) souvent dans le Sud : est-ce que cela est dû au voltage des lignes ?

    merci

    • Bonjour Blueedel,

      non ce n’est pas lié (mais explique que certains trains ne peuvent pas circuler sur d’autres réseaux).

    • Bonsoir,

      Mais le réseau Sud en 1500V est connu pour ses faiblesses d’alimentation électrique, en particulier quand le train roule en Unité Multiple. Des chutes de tension sont courantes entre VSG et Melun ainsi qu’entre Corbeil et Malesherbes.
      Pourtant, la SNCF et RFF avait engagé en 2007 des travaux de renforcement de l’alimentation électrique dans ses secteurs, et cela n’a pas donné grand chose vu que la situation est toujours un peu critique lorsque les trains roulent en heure de pointe sur ces tronçons (disjonctions fréquentes qui peuvent amener à faire tomber un train en panne, faible traction, assistance électrique au freinage moins bonne etc.). D’ailleurs ça expliquerait pas mal de fois aussi pourquoi les conducteurs sont amenés à couper le chauffage des rames pour « économiser » sur la traction électrique…

      Alors qu’est-ce que la SNCF compte faire pour améliorer son réseau électrique dans sa partie Sud ?

    • Blueedel91 dit :

      Merci Christel
      Merci Mounir et d’ailleurs je comprends pourquoi alors nous voyageons effectivement tous les matins en « non chauffé » sur la ligne Melun / Paris via Combs… 🙁

    • Mistic77 dit :

      N’était-il pas prévu une sous station supplémentaire vers Combs la ville?( de mémoire)

  2. Freddy dit :

    Bigre … !

    Les réseaux PNO et PSL dormiraient sur leurs deux oreilles !!!

  3. Freddy dit :

    Bonjour christel

    Trasilien.com indiquait un acte de malveillance pour justifier les retards de la mi-journée. Quels étaient-ils ?

    • Bonjour Freddy,

      La police a du intervenir à Louvres suite à une bagarre.

    • Concy dit :

      C’est curieux parce qu’à Chatelet et dans le ZUCO de 16H34 on nous disait bagarre à Gare du Nord….
      L’information interne est-elle fiable à la SNCF ????
      D’autre part dans ce même ZUCO le conducteur n’arrivait pas a fermer ses portes et a demandé aux passagers de vérifier que les portes était bien close (A MAA – 16H58)
      Nous savions déjà que la maintenance laissait pour le moins à désirer mais êtes vous sur que la sécurité est assurée ?

  4. Philou77Passer au statut dit :

    Bonjour

    sauf erreur, coincé sur le quai à Combs entre 7h22 et 7h42, aucun retournement de trains à Combs. Un train bondé en provenance de Melun à 7h42. Et de plus en plus bondé à l’approche de Paris.

    par contre, sur les voies « Grandes Lignes », un convoi fret suivi d’un autre 10 mn après, plus un RER direct Melun Paris.

    Alors circulation perturbée soit, mais pas pour tout le monde.

    Cdlt

  5. Philou77Passer au statut dit :

    PS :

    cette semaine, j’en suis à 80% de déplacements avec problèmes. Il n’y a que hier soir où j’ai pu prendre le train désiré. C’est dommage, car vu ce qui m’attend ce soir à coup sur, j’aurais fait le grand chelem. Pas grave, je ferai mieux la semaine prochaine !

    A quand une réduction de la carte Navigo. On pense à nous dans les hautes sphères de la SNCF ?

  6. martins dit :

    Bonjour,
    Vendredi dernier encore des retards de train. Train de 8 h 09 supprimé, celui de 8 h 24 supprimé…..Suppressions en série…aux heures de pointe..pour un train tombé en panne ? nous a t-on annoncé !!!!
    Depuis plusieurs semaines nous constatons plusieurs retards de train, ferez-vous un geste commercial pour les nombreux transiliens qui empruntent cette ligne D comme il est prévu de le faire pour la ligne B ?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

  7. Blueedel91 dit :

    Je plussoie et suis totalement d’accord sur le fait que la SNCF se doit de prévoir un dédommagement pour tous les usagers de la ligne D qui subissent matins et soirs sans discontinuer des retards et suppressions que nous trouvons de plus en plus abusives.
    Cela étant, ce n’est pas parce que nous pourrions être indemnisés que nous serons plus souriants… Le dédommagement n’est qu’un acte normal vis à vis de la clientèle : il n’en reste pas moins que le trafic se doit de retrouver une cadence normale !

  8. freddy dit :

    La sous-station électrique est actuellement en construction dans la zone industrielle de combs.

  9. regis77 dit :

    l’explication donnée a 6h20 en gare de Combs est la suivante; prochain train en direction de Paris a 7h02 ??? et c’est tout !! je vous dit pas les noms d’oiseaux qui ont fusés. 6h25 explication de l’incident, train arreté en pleine voie a Cesson ?? trafic total interompu dans les deux sens de circulation !!
    un train bloqué sur une voie bloque le trafic ? je rigole, alors que des trains direct Melun/Paris sont passés une boureuse du chantier passe aussi + un train de fret et j’en passe !!
    il va faloir que vous preniez des cours d’exploitation, vous ne pouviez pas faire une Voie Unique Temporaire ?? ou alors le régulateur est trop faignant.
    vous nous prenez vraiment pour des vaches a lait.
    les problemes d’alimentation ne sont qu’une phase cachée, je pense que le gros souci est l’EXPLOITATION pure et dure, refaire des iti doit etre trop fatiguant !

    • Freddy dit :

      Bonjour Régis77

      Personnellement, je suis friand d’exploitation, curieux de nature et fan de science fiction.

      Pouvez-vous être plus précis sur les modalités d’organisation et d’exécution d’une Voie Unique Temporaire dans le cas d’une zone dense en zoomant naturellement sur les possibilités offertes précisément sur la branche Combs du réseau Sud-Est. Vous prendrez naturellement en compte, en fonction de la voie choisie (à priori la voie 1 bis), les éléments de production afférents (roulements rames et ADC), et gèrerez les conflits de circulation éventuellement décelés en cours et aux extrémités de la VUT ainsi organisée.

      Et si l’organisation de votre VUT permettait d’avoir davantage de trains et moins d’attente sur la branche considérée (dans les deux sens de circulation, ce la va sans dire ..), Christel vendrait à coup sûr votre scénario aux opérationnels du secteur.

      Ah … et pour information, tout feignant qu’il est, le régulateur ne joue aucun rôle dans la préparation, l’organisation et l’exécution d’une VUT ! On apprend cela dans les cours d’exploitation.

    • regis77 dit :

      bonjour,
      la VUT n’est pas la pour avoir d’avantage de train mais elle permet un service dégradé (sans interuption de trafic).
      la VUT sert a alterner les trains dans les deux sens de circulation, donc forcement de l’attente aux deux extremités, mais des trains qui roulent.
      comme apriori deux voies sont reservées aux reseau RER, les autres au FRET et grande ligne. je ne voie pas comment on peux neutraliser deux voies, alors qu’une seule est incriminée.
      pour ce qui est du regulateur, si il ne gere pas les incidents que fait ils ? etant moi meme dans les transports parisien, je garantie que le régulateur gere les incidents (iti secu des voyageurs et des equipes de maintenance, coupure d’alimentaion, signalisation etc…)le B.A.BA d’un régulateur dans un PCC.

    • Freddy dit :

      Bonjour Régis77

      Exploiter une VUT sur 18km entre Combs et Melun (les deux extrémités optimales utilisables pour la VUT dans notre cas) apparaît des plus délicats et surtout très loin de résoudre le problème engendré par l’immobilisation d’une voie .

      L’alternat des circulations sur la voie 1bis serait donc très limité, à savoir un départ toutes les 45 mn (le trajet simple prend 20 minutes de tête). Par sens de circulation, sans compter le temps nécessaire aux opérations de sécurité. En pointe, le remède serait alors pire que le mal.
      La solution optimale serait de revoir la règlementation en vigueur sur l’arbitrage entre circulations de plusieurs EF.

      Et je vous confirme que c’est l’Agent Circulation des postes concernés qui organise ce type de mesures de sécurité, pas le régulateur : je suis coordonnateur régional circulation et donc, à fortiori, régulateur, le B.A.BA pour connaitre le sujet.

  10. Bonjour Regis77,

    Il est vrai que nous partageons nos voies avec d’autres activités, et l’une des missions du régulateur est « d’arbitrer » les circulations. Si il fait passer les trains de la ligne D sur une autre voie(en admettant que toutes les conditions de sécurité soient « ok » et que les installations soient adaptées …), il prend le risque de retarder les trains des autres activités (Corail, Fret, TGV, ligne R …).
    Donc d’un problème qui a lieu sur la ligne D, on passe à la désorganisation totale du réseau. Je comprends qu’il soit rageant de voir passer les trains sur les autres voies, mais nous devons prendre en compte toutes les contraintes de notre réseau.

  11. Bonjour,

    La régulation, tiens, un sujet parfois sujet à discussion. Notre association a publié un article à propos de cela en Décembre dernier :

     »
    Vous avez certainement rencontré des difficultés sur votre trajet du vendredi 16 décembre au soir, pour rentrer chez vous. En effet, comme vous l’avez entendu, un arrachage de caténaire s’est produit au nord de la ligne, ce qui a entrainé la situation que vous avez vécue (pas de train au nord, peu de trains au sud).

    D’ailleurs, nous avons reçu le mail d’explication suivant :

    Deux incidents ont très fortement perturbé la circulation des trains du RER D en pleine pointe de soirée du vendredi 16 décembre 2011.

    Au nord de la ligne, c’est un arrachement de la caténaire entre Goussainville et Orry la Ville qui s’est traduit dès 17h50 par une coupure générale de l’alimentation électrique de l’ensemble des voies et pour l’ensemble des trafics (RER, TER, Intercités, TGV, fret) de la région de Paris Nord.
    Si l’incident concernait bien les voies ‘rapides’, il a fallu attendre les premières constatations sur le terrain avant de pouvoir réalimenter de façon partielle les zones non concernées par l’incident.
    Vers 19h, le RER D a pu reprendre ses missions jusqu’à Villiers le Bel.
    Cet arrêt au nord s’est bien évidemment répercuté très rapidement au sud: rétention des trains puis suppressions et retards avec modifications de dessertes.

    La circulation déjà difficile avec cet incident s’est encore aggravée avec un bagage abandonné, traité en colis suspect, au niveau de la voie 3 en gare souterraine de Paris Lyon. De 19h15 à 20h, les 2 voies 1 et 3 ont été interdites à la circulation.

    Côté nord, après investigations, le RER D a repris ses missions au delà de Villiers le Bel vers Creil vers 20h20. Toutefois, le passage sur les voies du RER des trains TER et Corail a entraîné une réduction de capacité.
    Près de 17 km de caténaires ont été avariés. Les réparations ont pris fin dans la nuit de samedi à dimanche.

    Cette communication de la SNCF sur le sujet est très instructive :
    – On y apprend que l’incident ne s’est pas produit sur les voies du RER D mais sur les voies Grandes Lignes : aussi, même si nous comprenons qu’une coupure d’urgence d’électricité a du être effectuée, n’était-il pas possible de remettre la tension plus rapidement sur les voies RER non concernées ? Plus généralement, la façon dont l’alimentation électrique est gérée n’est-elle pas à revoir pour être mieux segmentée et moins pénalisante ?
    – Surtout, au moment de la reprise du trafic, les trains de grandes lignes sont passés en nombre sur les voies du RER D, au détriment de ce dernier !

    Or, lors d’un incident qui s’est produit sur le sud de la ligne (panne d’un train à Cesson le 30 novembre dernier), on nous avait expliqué qu’il était très difficile de faire circuler des RER, que ce soit avec ou sans arrêt, sur les voies directes car celles-ci étaient déjà très occupées et que que ceci pénaliserait les trains directs! Donc ce qui n’est pas possible dans un sens ne pose aucun problème dans l’autre ?

    La SNCF vient d’être prise en flagrant délit d’enfumage, et nous a rappelé, si besoin en était, que les usagers du RER D sont des voyageurs de seconde zone. Une bien singulière façon de souhaiter des fêtes de fin d’année, non ? »

    • Seb dit :

      Merci Mounir pour ces précisions.
      J’avais raté cet article sur le portail.

  12. benderPasser au statut dit :

    Je ne pense pas que ce soit une question d’enfumage, mais tout simplement de logique.

    Imaginez les deux scénarios:

    1- des trains directs circulent sur les voies du RER D. Ils s’intercalent donc entre les RER, et malgré une vitesse trés réduite du fait de la signalisation et de l espacement necessaire entred eux trains pour garantir un eventuel rattrapage d’un train par l autre, les RER D ne serait que peu impacté ( du fait du plus grand nombre de train circulant sur une même voie.

    2- Des RER D circulent sur les voies directes et bien là c est l inverse. De gros reatrds à prevoir pour les directs et également pour les RER D, avec pour conséquence ultime des suppressions de trains suite à la non réutilisation des rames et des conducteurs à la fin de la parcours, pour cause de ces grands retards.

    Je crois que le choix 1 est le moins pire des deux scénarios !

    • Oui certes, les cantons se libèrent plus rapidement avec des trains Grandes Lignes et encore, cela dépend comment ça roule devant, ce n’est pas forcément fluide…
      Mais c’est par principe quand même : les circulations grandes lignes se font au détriment du RER D qui, je le rappelle, est la première ligne SNCF de France avec près de 580 000 voyageurs / Jour ! Donc l’impact est plus grand car il touche plus de voyageurs qui si c’était sur un train Grandes Lignes.
      Un autre rappel, le total de voyageurs quotidiens du RER D est supérieur à l’ensemble des TGV de France réunis, et cela on y pense pas assez dans certaines situations…

    • @Bender à écrit : « les RER D ne serait que peu impacté ( du fait du plus grand nombre de train circulant sur une même voie. »

      « Peu impacté ? » Si vous parlez de la soirée du 16 décembre certains voyageurs ont mis près de deux heures pour rentrer chez eux ce soir là.

      « avec pour conséquence ultime des suppressions de trains suite à la non réutilisation des rames et des conducteurs à la fin de la parcours, pour cause de ces grands retards. »
      Oui mais du point de vue de l’usager RER, il y aurait un roulement quand même. Et même partiel c’est mieux que rien du tout.

      « Je ne pense pas que ce soit une question d’enfumage, mais tout simplement de logique. »
      Il s’agit plutôt d’une question de « priorité » de mon point de vue… on rembourse certaines catégories de voyageurs et pas d’autres dirons-nous. Cela étant je reconnais volontiers qu’il s’agit d’une interprétation subjective de ma part.

      Comprenez bien que notre démarche n’est pas de critiquer gratuitement la SNCF mais de pointer les défauts de notre ligne qui font de nos trajets un calvaire quasi-quotidiens.

      Guillaume Pépy a lui-même reconnu que le TGV a été une priorité et que les RER n’ont bénéficier d’aucuns investissements importants depuis ces 30 dernières années.
      Nous aimerions que cela se traduisent dans les faits et qu’il y ait un plus d’équité dans les traitements faites entre les catégories de voyageurs.

      Ce n’est que mon opinion personnel mais à mon avis elle doit être assez partagé. 😉

  13. D-prime dit :

    Vous savez bien que TOUT a priorité sur les rames de la D.
    Que ce soit le TGV, le fret ou encore les TER; dès l’instant où un de ces convois pointe son nez, les rames de la D restent là où elles sont et les voyageurs avec.
    Et comme c’est le STIF qui paie et les les pénalités sont minables, la SNCF en profite.
    Le voyageur se la D est et restera une quantité négligeable

    • Blueedel91 dit :

      J’ai pensé à toi ce matin D-prime car c’est vrai qu’on a laissé passer un TGV ce matin et un TER… et pour nous +4 à l’arrivée… c’est pas juste…

      Soit on fait des horaires et on s’y tient, en faisant en sorte que tous les acteurs ne se gênent pas, soit on devient effectivement les petits pauvres de la ligne D ce que je ressens effectivement de plus en plus… surtout quand le service clientèle de la SNCF répond par un courrier type totalement impersonnel à une demande de geste commercial que bien évidemment nous n’aurons pas malgré les TRES nombreux désagréments quotidiens (sauf peut etre cette semaine où c’était vraiment assez exceptionnel… chut, la semaine n’est pas finie)

Les commentaires sont fermés.