MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Vos questions à…..

12
Publié le 18/06/2012

 

 

 

 

….. Mr le Directeur de la ligne D.

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains d’entre vous ont souhaité l’intervention de notre directeur afin de répondre directement à vos questions.

 

Et bien, ce sera chose faite.

 

Vous avez jusqu’au mercredi 20 juin à 17h, pour poser VOS questions.

 

A vos claviers !

 

 

 

 

12 commentaires pour “Vos questions à…..”

  1. Ver1976 dit :

    Monsieur le directeur,
    J’interviens ici à titre personnel en tant qu’usager régulier du RER D depuis 15 ans.
    Depuis ces quinze dernières années, j’ai pu constater, comme beaucoup de voyageurs, la dégradation de nos conditions de transport. Au point que, depuis que je fais mes relevés pour mon association, je constate ces derniers mois en moyenne un retard de train/jour (!).
    J’entends aussi de plus en plus souvent des voyageurs s’agacer ces problèmes quasi quotidiens et de plus en plus fréquents.

    En tant que voyageurs du RER D, nous subissons plusieurs peines :
    * stress importants de ne pas arriver aux retards au travail et chez soi : la plupart d’entre nous partons plus tôt pour les anticiper et nous sommes passons très souvent sur Internet pour consulter les infotrafic ;
    * manque de reconnaissance des clients que nous sommes. D’un côté il y a la garantie voyage des TGV. De l’autre les usagers des RER qui subissent sans pouvoir réclamer de compensation ;
    * un manque clair de visibilité quand aux projets étudiés/validés qui donne le ressenti que la SNCF ne s’attelle pas à la résolution des problèmes de notre ligne ;
    * les nombreux commentaires des usagers le laissent souvent entendre : l’impression que vous focaliser sur la « communication » et pas sur « l’information » (pas assez de personnels SNCF pour renseigner par exemple) ;
    * l’impression que le matériel roulant n’est pas suffisamment entretenu, ce en dépit des rénovations effectuées : nous voyons tous les jours de nombreuses suppressions de trains pour des problèmes matériels ;

    Mes questions sont les suivantes :
    * concernant la relation avec votre clientèle, Mr Guillaume Pépy avait, je crois, évoqué au STIF son souhait de dédommagements systématiques des usagers en cas de problème. Qu’en est-il aujourd’hui ? Avez-vous des projets ou d’autres idées (comme le « guichet service ») qui auraient pour objectif de rétablir de meilleurs contacts commerciaux avec vos clients ?
    * concernant les nombreuses pannes, nous avons des inquiétudes forts légitimes sur l’état du matériels roulants et de la maintenance qui n’arrive visiblement pas à suivre. Pourtant celle-ci avait fait l’objet d’un réorganisation du travail et d’une augmentation du personnel. Cet entretien étant de la responsabilité de la SNCF, j’aimerais que vous ne disiez ce que vous comptez faire pour résoudre ce (gros) problème ;
    * sur les projets à court termes : comment allez-vous résoudre la carence du nombre de trains ? (pistes Z90500 ? MI84 ? Autres ?…)
    * A long terme : concernant les études à long terme sur le doublement du tunnel de Châtelet-Gare du Nord, si le rapport des experts abouti à une infaisabilité technique, que fera la SNCF ? (rupture de l’interconnexion ? Création d’une nouvelle gare et d’un autre tunnel parallèle au tronçon existant pour contourner la contrainte technique ? Autres ?)

    Je vous remercie par avance pour vos réponses.

  2. Monsieur le Directeur,
    j’utilise quotidiennement la ligne D, aussi bien aux heures de pointe qu’aux heures creuses. Ma gare est Pierrefitte-Stains (oui, la très vieille gare de Pierrefitte, avec les « tourniquets » qui ne marchent jamais simultanément, les quais minuscules, les entrées peu larges, l’affichage qui fait sa sieste aux heures de pointe etc). Et force est de constater que, depuis quelques années, la situation se dégrade fortement sur le Nord de la ligne.
    Au début des années 2000, il y avait encore des trains directs qui ne desservaient pas Saint-Denis et Pierrefitte-Stains. Cela avait le mérite de ne pas avoir des trains systématiquement surchargés aux heures de pointe. Il y avait moins de trains, certes, mais un meilleur confort.
    Aujourd’hui, les gares les plus fréquentées sont celles qui sont le plus proche de Paris (logique me direz vous !) et rien n’est fait pour améliorer le trajet des voyageurs de ces gares proches de Paris, et aussi pour tout ceux qui prolongent leur trajet jusqu’à Goussainville, voire même Orry la Ville.
    Ainsi, je me demande s’il ne serait pas judicieux d’ajouter des dessertes plus ou moins directes en direction de Goussainville et surtout d’Orry la Ville. Ces trains éviteraient ainsi les gares très fréquentées, baisseraient le temps de trajet des voyageurs éloignés de Paris. Moins de stress, moins de fatigue et des voyageurs moins enclins à céder aux incivilités ! (Plus fréquentes dans les trains pour Goussainville ou Orry …)

    Ah et, tant qu’à faire, autant poser la question. Après tout, nous sommes là pour ça non ? Tout simplement, aurons-nous un jour une véritable amélioration au niveau de l’INFORMATION donnée aux voyageurs ? La communication ne suffit pas, plus. Nous ressentons une véritable nécessité d’être informé lorsque nos trajets se rallongent, surtout à bord du train. Il y a quelques jours, je rentrais (paisiblement, c’était la fin des heures de pointe) chez moi et j’ai eu la bonne surprise d’entendre le dernier flash info de Radio Ligne D à bord. Pourquoi ne pas généraliser la diffusion de la radio à bord des trains ? Ce ne serait pas la solution miracle, nous serons tous d’accord sur ce point. Mais ce serait une première amélioration !

    Cordialement, Julius-Cretinus (mais pas si crétin que ça !)

  3. blueedel91 dit :

    Monsieur le Directeur,
    J’interviens également ici à titre personnel en tant qu’usager régulier du RER D. Je ne parlerai que de ce que je connais à savoir la branche Paris Melun via Combs.
    Je constate comme Ver1976 le fait remarquer un certain nombre de dégradation. Je constate également une population excédée, fatiguée, parfois à la limite de l’explosion, population qui devient incrédule sur les motifs donnés aux différents retards et suppressions.
    Je me permets donc de vous adresser mes questions en vous remerciant par avance de vos réponses.
    RENOVATION DES RAMES
    Vous le savez car il est IMPOSSIBLE de rester ignorant sur le sujet !!!!
    La CLIMATISATION en été est devenue la question n°1 des usagers (après la régularité) qui n’en peuvent plus d’étouffer dans les rames : d’une part aucune ventilation réelle ou aucune ouverte correcte des fenêtres ne permet un rafraichissement des rames, d’autre part, l’entassement en mode « sardine » ou « bétail » accroit le nombre d’incidents voyageurs qui sont pris de très nombreux malaises (et cela touche TOUT LE MONDE).
    Après avoir posé la question, il nous a été répondu qu’envisager une climatisation dans un train couterait la place de 100 voyageurs pour un train.
    ? Ne croyez vous pas qu’il serait plus logique de supprimer la place de 100 voyageurs plutôt que de risquer d’augmenter les risques de malaise ?
    ? Quand aurons-nous de vrais trains qui ne seront pas des vieux trains récupérés des autres lignes et des trains qui à force de rénovations n’en peuvent plus (condamnation de portes, de fenêtres, problèmes matériels etc) ?
    ? A court terme (j’entends à moins de 5 ans), que pouvons-nous attendre sur la ligne D de façon certaine ?
    ? Pourquoi récupérons nous les « vieux » trains des autres lignes et ne bénéficions nous pas de trains plus neufs ?

    PROJETS DE NOUVELLES GARES, INTERCONNEXIONS etc…

    Nous l’avons tous constaté, dès qu’il y a un problème sur un bout de ligne, c’est l’intégralité de la ligne qui est perturbé et ce quelle qu’en soit la branche. Nous sommes d’accord qu’il est impossible de supprimer l’interconnexion Nord/Sud mais….
    ? Ne faudrait-il pas en conséquence revoir l’intégralité des horaires de train et fréquence des trains afin de permettre des départs plus réguliers d’une gare centrale (Lyon ou Chatelet) pour éviter de pénaliser une branche lors d’un incident majeur (il s’en produit beaucoup trop souvent depuis des mois) mais également pour permettre à tous de monter dans des trains ce qui objectivement aujourd’hui n’est pas toujours le cas pour cause d’affluence !
    ? Comment expliquez vous les suppressions quasi quotidiennes des DECA et ZECO sur l’axe Paris/Melun via Combs la Ville ? (il est parfois impossible à un usager gare de lyon de monter dans un ZUCO qui arrive du nord rempli à ras bord => nouvelles conséquences : impolitesses, irrespect, bagarres, injures… est ce utile ? est ce concevable ?)
    ? Doublement du tunnel Chatelet : où en sommes nous ? Quand cela va-t-il commencer ? Est-ce que cela va commencer à vrai dire (depuis le temps qu’on en parle) ? Au niveau du trafic comment cela va-t-il se passer : prévoyez vous une suspension des interconnexions ?

    Créteil-Pompadour
    Cette nouvelle gare qui est actuellement en construction si elle ne nous surprend pas nous agace nous usagers du sud (branche Melun/Paris via Combs) car dans très peu de temps, nous aurons des arrêts supplémentaires au-delà de Montgeron rallongeant encore nos temps de parcours qui à l’heure actuelle ne sont jamais les temps de parcours normaux !
    De plus cette gare aura un quai et deux voies…
    ? Ne tenez vous pas compte de l’avis des usagers qui rencontrent déjà énormément de problèmes dans le sud pour leur infliger deux ou trois arrêts supplémentaires rallongeant ainsi le parcours et qui sont contre ces nouveaux arrêts ?
    ? De façon générale, quel est l’avenir de la D en terme de temps de parcours : prévoyez vous de faire des trains qui s’arrêtent partout et ainsi de diminuer les fréquences d’omnibus qui s’avèrent pourtant nécessaires puisque de plus en plus de monde habitent à l’extérieur de Paris ?
    ? Trouvez vous « raisonnable » d’augmenter les temps de parcours et quels sont les arguments que vous mettez en avant ?

    CONTRAT STIF SNCF et donc ligne D
    Un contrat a été récemment signé avec le STIF et un objectif de régularité a été fixé pour la ligne D comme pour les autres lignes.
    Il me semble que l’objectif donné est très en dessous du chiffre que vous auriez dû fixer. Il est inconcevable de penser à un chiffre aussi bas avec plus de 600.000 voyageurs par jour !
    Votre objectif de régularité malheureusement même avec le logiciel Vendôme me semble loin d’être atteint. En effet, pas un jour se passe sans qu’il y ait un quelconque souci : concrètement, que se passe-t-il ? Quid de l’amende ? Quelles retombées sur l’usager ? Car une fois encore nous avons l’impression d’être systématiquement oubliés dans ces nouvelles mesures ! Quand tout va bien c’est la SNCF qui est primée et quand tout va mal, une amende est versée au STIF. Et nous dans tout ça ? Depuis des mois, nous demandons une indemnisation qui me semble tout à fait LEGITIME
    Le service clientèle ne donne que des réponses stéréotypées, le STIF traine la patte (j’attends depuis plus de 3 semaines une réponse)…
    Il me semble que le contrat aurait dû être signé avec les usagers également.
    ? Trouvez-vous normal que nous soyions obligés (pour la grande majorité) de prendre une marge le matin pour être à l’heure au travail ? Marge que malheureusement le soir nous ne pouvons pas prendre !
    ? Que comptez vous faire à l’égard des milliers d’usagers ?

    INFORMATION – SOLUTIONS ALTERNATIVES DE TRANSPORT
    L’information ce n’est pas de la communication. La comm c’est super et ça marche bien mais uniquement quand tout va bien. Si la situation n’est pas bonne, la comm ne sert pas à grand-chose sinon à être pris comme un tremplin par les usagers qui revendiquent leurs droits !
    Récemment (le 8 juin…), il s’est avéré qu’il y avait un manque terrible d’information : personne ne savait comment rentrer chez soi ! Ce fut un beau « bintz » sur les quais dans de nombreuses gares…
    Mais en plus du manque d’information, peu d’entre nous ont remarqué la présence d’agents à quai alors que justement c’est précisément dans ces moments là que nous avons besoin d’eux.
    Nous avons besoin de savoir combien de temps nous serons bloqués, besoin de savoir quels autres moyens de transport utiliser. Mais il y a également les autres passagers qui sont des passagers ponctuels qui ne savent rien du tout de la ligne ! Il y a également toutes les personnes handicapées qui ne peuvent entendre ou voir ou se bouger facilement : c’est juste inadmissible et sur ce point la SNCF doit impérativement faire quelque chose.
    ? Quelles sont les consignes données aux agents SNCF et comment comptez vous les faire appliquer lors des prochains incidents/accidents ?
    ? Quelles sont les mesures que la SNCF peut prendre en termes d’accompagnement des passagers (sociétés de bus ?)
    ? Sur Paris et la très proche banlieue, on peut encore s’arranger pour rentrer mais au-delà c’est quasi impossible : il devient donc nécessaire que la SNCF puisse travailler de concert avec des sociétés privées de transport (Keolis, Veolia, etc…) : avez-vous des projets de ce type ?
    ? Pensez vous que nous devrions vous adresser nos notes de taxis ?????!!!!!!!!!

    MOTIFS INVOQUES LORS DES RETARDS ET SUPPRESSIONS
    ? Comment peut on supprimer un train pour « problème de capacité » : un train court par exemple sera supprimé parce qu’il n’a pas assez de place pour transporter des voyageurs en heure de pointe. Résultat : les quais vont se remplir deux fois plus et le train long qui suivra aura automatiquement en problème de capacité et vous aurez des passagers entassés, qui deviendront malpolis voire agressifs au fur et à mesure du trajet. De plus les gens à quai verront ledit train supprimé passer à vide dans leur gare : QUELLE EST LA RAISON REELLE DE CES SUPPRESSIONS qui nous laissent tous un sentiment amer ?
    ? Comment se fait il qu’on nous annonce pratiquement tous les jours des suppressions de DECA ou de ZECO pour des problèmes de maintenance ? C’est plus que surprenant et assez agaçant à la longue car nous commençons à ne plus y croire et à en conséquence ne plus vous prendre au sérieux ! Marre également que cela se fasse à la dernière minute voire même à la minute précise où le train est censé partir. Le sentiment actuel des voyageurs est celui d’être pris pour un C..
    ? Radio Ligne D : il est devenu notoire que l’information releguée par Radio Ligne D n’a juste rien à voir avec ce que nous vivons réellement sur les quais. Comment peut on en effet dire « la situation ce soir est normale, les trains circulent juste avec un retard d’environ 10 minutes et un ZECO vient d’être supprimé » ???
    Comment travaillez vous avec cette radio ? Comment pouvez vous faire évoluer les choses positivment pour que cette radio soit justement une ligne d’information qui puisse nous renseigner efficacement, au besoin nous réorienter (par exemple : plus de train sur l’axe Paris/Melun via Combs, merci d’emprunter le train TRUC qui vous permettra à Corbeil de prendre le T’ZEN desservant telle région ? ou telle autre gare avec tel bus régional ? »

    CONTROLE
    Si il y a bien quelque chose qui me semble tout à fait insupportable, c’est aussi la présence de contrôleurs le soir quand je sors de mon train et que la journée a commencé avec une heure de retard et qu’elle se termine avec une demi-heure de retard !
    Quand j’arrive à ma gare et que je vois une nuée de contrôleurs entourée de policiers (qui n’effrayent d’ailleurs pas les resquilleurs), je suis tout simplement exaspérée. Croyez vous qu’il soit acceptable pour une raison de contrôle de faire rater encore un bus derrière le train à un usager qui est en retard si tant est d’ailleurs qu’il y ait encore des bus après ?!!!!
    ? Ne pouvez vous pas en cas d’incident sur un secteur juste donner des instructions pour que le contrôle soit reporté à un autre jour ?

    LA BORNE BLANCHE
    Juste un petit point sur cette « halte » qui fait partie de la ligne.
    Il me semble anormal qu’une halte ou gare sur une ligne de RER ait un statut différent des autres gares ; il semble que la Borne Blanche dépende de la région Picardie et à ce titre ne puisse être reliée au transilien. Il n’y a donc dans cette gare aucun guichet, aucun tarif connu au départ de cette gare, aucune vente en ligne possible de tickets et en cas de contrôle, l’usager devra malgré tout payer une amende.
    ? Trouvez vous cette situation logique ?
    ? Que comptez vous faire pour pallier à ce genre de situation tout à fait illogique et inacceptable ?

    Enfin, à l’heure tu « la SNCF fait du low cost », n’avez-vous pas l’impression que les usagers de la ligne D expérimentent depuis bien trop longtemps les conditions de low cost –HORS TARIF- pour une ligne urbaine d’utilisation massive et exponentielle ?
    Nous sommes entassés dans les wagons, nous n’avons pas d’accès aux toilettes (ou bien trop peu), nous n’avons pas de climatisation et parfois les wagons ne comportent pas de fenêtres qui s’ouvrent, d’ailleurs le carré central n’a absolument aucune aération, en hiver, nous n’avons parfois aucun chauffage (cet hiver nous avons tous grelotté et « fumé » en voiture)
    ? Quelle est votre vue de la clientèle sur cette ligne ? comment la considérez vous ?
    ? Quel geste commercial envisagez vous de faire dans un avenir PROCHE pour répondre à tous les désagréments vécus au quotidien ?
    ? Savez vous que la consultation de l’application transilien est devenu un geste stressant pour chacun d’entre nous tellement on a le souci de vouloir rentrer le soir mais l’incertitude qui va avec ?

    Ce blog est une bonne initiative de communication de la part de la SNCF mais il ne peut être utile une fois encore que si un vrai dialogue s’instaure et bien trop souvent nous avons le sentiment d’être des laissés pour compte, là sur notre quai…. Je tiens à saluer Christel Bécavin qui est en première ligne pour toutes nos remarques et tous nos « tirs » et qui doit en conséquence s’armer de beaucoup de patience ! J’espère que vous avez conscience qu’elle n’a pas un rôle facile et après avoir fait un tour des autres blogs sur d’autres lignes, je peux vous dire combien notre blog est « mouvementé ».
    ? La ligne D est particulièrement en souffrance : quels sont à court terme les actions que vous allez mener pour rendre à cette ligne un aspect « normal » ?

    Pour terminer, j’espère que vous comprendrez nos récriminations légitimes et nos excès de colère (pas seulement accès) et de ras le bol ! J’espère aussi que vous comprendrez qu’il est temps aujourd’hui de redorer le blason de la D par de vraies actions palpables et visibles de votre part et que vous comprendrez qu’il est plus que grand temps d’indemniser vos voyageurs !

    Merci Monsieur le Directeur.

  4. escoam95Passer au statut dit :

    Une remarque en passant. J’ai remarqué que systématiquement que lorsqu’un train venant du sud arrive à Châtelet son terminus, un train continuant sur le nord est à quai. Par contre le train du sud est à peine arrivé que l’autre s’en va et c’est systématique. Du coup les voyageurs sont obligés de poireauter 15 minutes, le temps que le train suivant arrive!
    C’est si compliqué de coordonner une correspondance efficace?
    Considérant ce problème, de gare de lyon, je prends la ligne A jusqu’à Châtelet puis la B jusqu’à gare du nord et avec ces deux changements j’arrive avant les voyageurs qui attendent la D à Châtelet. C’est fantastique!

  5. Seb dit :

    Monsieur le directeur,

    Je serais rapide, voici plusieurs points, potentiellement déjà abordés :

    -Suppression des directs Montgeron-Paris : Rallongement du temps de trajet non souhaités par les clients et les élus
    -Passage au tout omnibus avec arrêt à Pompadour sur une voie unique : Effet bouchon à prévoir, avec REX mauvais du nord en prime.
    -Doublement du tunnel Chatelet/GDN : Une bonne nouvelle, a-t-on plus de visibilité sur le sujet ?
    -Etat du matériel roulant : Les pannes se succèdent alors même que le matériel est voué à perdurer jusqu’en 2030, à quoi est-ce du et qu’est-il prévu pour y remédier ? Quid par ailleurs du RER NextGen ?
    -Insuffisance du matériel roulant : Suppressions de trains quotidiennes, et qui devient critique lors de période en flux tendu.
    -Augmentation des fréquences de train (5min au lieu de 8 aujourd’hui) : autre bonne nouvelle, mais le peu de matériel disponible pose de nombreuses questions. Y a-t-il des nouvelles sur cette augmentation de fréquence ?
    -Régularité déplorable de la ligne : Qu’est-il prévu pour y remédier ?

    Merci d’avance pour vos retours.
    Cordialement,
    Sébastien.

  6. Barnette dit :

    Bonjour,

    J’ai seulement une question je crois.

    La SNCF considère-t-elle que les conditions de transports du RER D sont normales et que le service rendu est acceptable ?
    Voilà. Et c’est une vraie question, pas une question rhétorique.

    Soit la SNCF considère que OUI. Auquel cas vous pouvez fermer tous les blogs, les forums, la radio etc. Les clients n’auront qu’à faire avec le service actuel qu’ils jugent, eux, mauvais. Ou trouver un autre moyen de transport. Mais inutile de gaspiller du temps et des explications dans des excuses si pour la SNCF tout va bien.

    Soit la SNCF considère que NON. Elle consate, comme ses clients, qu’il y a un réel problème. Et dans ce cas, quand une entreprise reconnait qu’elle ne fournit pas le service demandé, elle améliore la situation. Concrètement. Réellement. Rapidement. Et on attend les actes dans ce cas.

    Cordialement,

  7. escoam95Passer au statut dit :

    Le pauvre Monsieur ne soyez pas trop durs avec lui. Il va découvrir en lisant les commentaires la vie de galérien des utilisateurs de la ligne

  8. FrançoisL [SaDur] dit :

    Concernant la disponibilité du matériel roulant, où en est-on du déploiement de personnel supplémentaire et du passage en 3×8 à l’atelier de Villeneuve ?
    Quant aux Joncherolles, sont-ils en mesure d’assurer correctement leur travail sur les Z2N malgré les déboires du Francilien ?

  9. Didier VassePasser au statut dit :

    Bonjour,

    Je vais essayer de manier la litote et l’euphémisme pour que la raison l’emporte sur la passion dans les propos qui suivent…

    Quelques éléments de contexte avant d’attaquer le vif du sujet, je suis un usager du sud de la ligne qui prend alternativement la ligne D (de la Ferté Alais à Châtelet) ou la ligne C (de Bouray à Bibliothèque)

    SUR LES CONDITIONS DE TRANSPORT
    Comme évoqué précédemment, les trains de la ligne D sont :
    1) Inadaptés aux conditions climatiques anormales puisqu’ils sont souvent en panne lorsqu’il fait trop chaud, trop froid et depuis quelques années lors de chutes de feuilles … A l’intérieur, nous subissons également ces conditions climatiques puisque les trains ne sont plus toujours chauffés l’hiver (ce fut le cas lors de cet hiver, où, quand le chauffage fut allumé, ce ne faut qu’après Corbeil soit 20 minutes à tenter de conserver sa chaleur corporelle …) et qu’ils ne sont pas climatisés l’été. La comparaison avec la C s’impose et depuis plusieurs années déjà, ces deux problèmes ont été réglés sur les nouvelles rames.
    2) Parfois nauséabonds et mal nettoyés : lors de leur arrivé en gare, il faut parfois du courage pour esquiver les déchets et quelques fois d’autres restes organiques pour accéder à une place.
    3) En piteux état, avec leurs fenêtres souvent cassées (notamment sur les anciennes rames) et qui ne permettent pas de se protéger du froid ou de la pluie. Sur certaines rames (à nouveau les anciennes), ils manquent des banquettes entières. Plus simplement, comme évoqué ici, il n’est pas rare de voir des voitures entières condamnées.

    D’où quelques questions :
    A) Pourquoi une telle divergence de traitement entre la D et la C ?
    B) Pourquoi les autres lignes bénéficieront-elles de voitures neuves avant la D, leur situation est-elle pire ?
    C) Comme cité préalablement, compte tenu de l’état des rames actuelles, va-t-on tenir jusqu’au renouvellement du parc ?
    D) Allons-nous bénéficier de réelles amélioration et d’un confort ne serait-ce qu’acceptable ? A quelle date ?

    SUR LES DESSERTES
    Je n’évoque que mon cas car je ne connais pas suffisamment le reste de la ligne pour l’évoquer.
    1) Les temps de parcours sont excessifs et en augmentation constante sans que nous soyons a priori concertés ni plus que cela prévenus. Il faut 57 minutes désormais pour parcourir la Ferté Alais – Gare de Lyon. Il en fallait 55 minutes l’année dernière. Cet accroissement de 2 minutes, nous l’avons su par la mise à jour des fiches horaires. Point. Là encore, la comparaison avec la ligne C n’est pas flatteuse (30 minutes pour les directs Bouray – Bibliothèque, 41 minutes pour les omnibus).
    2) La fréquence des trains et l’amplitude horaire est insuffisante. Là encore, la comparaison avec la C est à l’avantage de la C (deux fois plus de trains en heure creuse et une amplitude horaire qui représente 5 heures de desserte supplémentaires par jour)
    3) L’absence de train directs.
    4) Des arrêts supplémentaires prévus qui vont encore allonger nos temps de transport. L’ajout de la gare Créteil Pompadour et le projet de rendre tous les trains de la D omnibus vont considérablement allonger des trajets beaucoup plus longs que d’autres trajets.
    5) Des impacts difficilement compréhensibles des incidents du Nord sur le Sud et inversement. Les missions BIPE/MIPE de desservent plus le nord. De fait, leur missions s’arrêtent désormais au maximum à Châtelet (quand nous arrivons jusque là …) et pourtant, nos trains sont très souvent supprimés. Encore récemment, lors de ce seul mois de juin, par deux fois il m’a fallu près de 45 minutes supplémentaires.

    D’où quelques questions :
    A) Pourquoi un tel temps de parcours ?
    B) Pourquoi ne pas revoir les trajets et instaurant plus de directs sur des parties du trajets afin d’accroître les permutations et d’augmenter la fréquence des trains ? Cette réflexion devrait s’imposer avec les nouveaux arrêts prévus ? Qu’est-il prévu pour la fin 2013 et les années qui suivent ?
    C) Que compter vous faire pour limiter l’incidence des problèmes d’un bout de la ligne sur l’autre ? Convenons, même si nous ne partageons pas les solutions, que la situation n’est plus tenable.
    D) Quelles mesures seront mises en place pour améliorer la régularité des trains ? Quelles mesures pour limiter le nombre de suppressions ?

    SUR L’INFORMATION DES USAGERS
    Un constat s’impose, l’information aux usagers est défaillante.
    1) L’information est inexistante dans les trains, elle est inexistante en gare. En outre, en cas d’incident, il semble que tous les interlocuteurs SNCF soient démunis et incapables de donner une information fiable, de même pour les annonces sonores et les affichages qui se contredisent parfois sans savoir lequel des deux donne la bonne information.
    2) Les gares (c’est le cas à la Ferté Alais) sont parfois fermées lors des horaires normaux et il n’y a dans ce cas peu de possibilités sauf a attendre d’hypothétiques annonces.
    3) En gare, en cas d’incident (c’est là encore le cas à la Ferté Alais), il est difficile d’obtenir une information. Je me rappelle qu’une fois, les voyageurs ont demandé des information au guichet et il leur a été rétorqué que ce n’était pas le travail de l’agent que de la leur fournir.
    4) Les annonces faites sur la Radio ligne D « agacent » les voyageurs car sont soit en contradiction avec le vécu du trajet soit minorent les incidents. Combien de fois ai-je entendu « tout va bien, sauf (…) » ou encore « Trafic normal sur votre ligne, à noter que (…) »
    5) Depuis peu j’entends une annonce sonore dans notre train « Une équipe d’agents commerciaux circule dans votre train, n’hésitez pas à les solliciter lors de leur passage ». C’est simple, je ne les ai JAMAIS vu, sur 1 heure de trajet, c’est étonnant …

    D’où quelques questions :
    A) Comment améliorer la communication aux voyageurs ? Christel a évoqué le SIVE, nous avons la radio Ligne D et des annonces automatiques dans certains trains. Tout cela semble dédouaner l’humain de saisir son micro ou les agents d’aller au contact des usagers pour expliquer, aider et informer. Des consignes pour l’information des voyageurs ne seraient-elles pas aussi efficaces, moins coûteuses et plus rapide à mettre en œuvre ?
    B) Changer les annonces de la radio Ligne D pour coller à la réalité est-il envisageable ? Peut-on, à l’instar de Autoroute FM, couper la programmation musicale pour les flash info plutôt que de rester sur un flash toutes les 7 minutes ? Nous n’avons pas la tête à écouter de la musique quand nous sommes angoissés par notre trajet ?
    C) Peut-on voir de vrai gens, dans les trains, sur les quais, dans les gares ?

    Pour finir ;
    A) Avez-vous conscience du stress occasionné quotidiennement par les trajets sur la ligne D ?
    B) La direction de la ligne et de la SNCF prend-elle la mesure de la détresse des voyageurs ? Si oui, des mesures seront-elles prises à court moyen terme ?

    Attendre 15 ans n’est pas possible, j’espère que vous en avez conscience et l’accroissement des utilisateurs en bout de ligne va vous poser énormément de problème si la résolution des difficultés évoquées par les uns et les autres n’est pas anticipée dès aujourd’hui.

    Cordialement.

  10. SVICPasser au statut dit :

    Bonjour,

    A titre introductif, je suis un client de la ligne D qui emprunte principalement l’axe Corbeil-Châtelet, via Evry Courcouronnes Centre.

    SUR LE MATÉRIEL ROULANT

    Il me semble que le RER D et la ligne R partagent le même parc. J’ai parfois constaté que des trains de la ligne R empruntaient les Z20500 affectés habituellement à la ligne D pour assurer leur mission. De même, certains Z5600 ont assuré ponctuellement des missions ZECO/DECA voire un MIPE. Or, il me semble que ce partage n’est pas très profitable pour le RER D car le parc de cette ligne ne dispose pas d’une profondeur suffisante. En effet, les Z5600 présentent un aspect moins intéressant pour notre ligne puisque ces trains ne supportent que le 1500V continu alors que les Z20500 sont bi-courant; ces derniers peuvent donc aller au-delà de la Gare de Lyon. Envoyer des Z20500 sur la ligne R (même de façon ponctuelle) réduit, de fait, le parc de la ligne D, réduisant ainsi les marges de manœuvres (déjà limitées). Ne pensez-vous pas qu’il serait plus judicieux de ne plus procéder à ce partage ? Comment augmenter la réserve de trains de la ligne D ?

    En ce qui concerne le volet des équipements, un précédent billet indiquaient que 100 rames ont bénéficié du dispositif « ABS » mais il manque la vingtaine de Z20500 hybrides (ou « bidules »). Or, il n’est pas rare de voir des UM avec une rame normale et une rame hybride. Lorsqu’une telle composition est faite, cette dernière s’expose à une usure prématurée lors de conditions climatiques dégradées, notamment quand cet élément constitue la deuxième rame d’une UM. En effet, les « ABS » effectueront leur travail sur la rame qui en est équipée au détriment de celle qui ne les a pas. Quid du bénéfice de cet équipement pour ces éléments ?

    S’il est vrai que la ventilation réfrigérée aurait conduit à une perte de capacité en places assises, il est dommage que cet équipement n’ait pas été installée à l’occasion de la rénovation des Z20500 alors que, d’après moi, cela aurait pu être possible (les Z20900 bénéficient de cet équipement alors qu’il ne s’agit que d’une légère évolution des Z20500), même si cela aurait impliqué une immobilisation plus longue des rames en atelier. Cela aurait apporté un vrai plus dans la rénovation.
    Aussi, il aurait été intéressant d’installer des vitres aussi teintées que celles des Z20900 lors de la rénovation. Pour le coup, ceci n’aurait pas impliqué de contraintes techniques particulières et cela aurait apporté un petit plus !

    En revanche, la mise en place du SIVE visuel a été intéressante mais je ne comprends pas pourquoi il n’a pas été installé dès le début de la rénovation. En effet, trop peu de nos trains en sont équipés. Pourquoi ?

    Quid de la rénovation des trains hybrides ?
    Les trains de la ligne H que nous avons récupérés sont dans un état assez pitoyable aussi bien extérieurement qu’intérieurement. Il y a bien certaines VB2N ajoutées pour passer en composition à 5 voitures qui ont fait l’objet d’une reprise globale mais cela est insuffisant. Doit-on comprendre que ces rames ne vont pas faire l’objet d’une rénovation ?

    SUR LA MAINTENANCE

    Les suppressions sont quotidiennes et très souvent, le motif invoqué est l’incident technique / incident matériel. Visiblement, le service de la maintenance des rames n’arrive pas à suivre malgré certaines mesures prises dans l’organisation du travail. La maintenance dispose-t-elle des moyens (matériels, financiers, humains) nécessaires pour assurer efficacement sa mission ?

    SUR DES DESSERTES

    La mise en place prochaine de la gare de Pompadour n’inspire rien de très réjouissant pour tout client habitant loin de Paris puisqu’elle s’accompagnera d’une refonte des dessertes. En effet, il y a la volonté dans les hautes sphères de vouloir renforcer la fréquence des passages dans le Val de Marne, ce qui impliquera un allongement des temps de parcours… Or, le Val de Marne bénéficie d’un train toutes les 15 min environ, qu’il s’agisse de la période de pointe ou de la période creuse. Il me semble que cette fréquence est correcte, de mémoire je n’ai jamais vu les gares du Vert de Maisons, Villeneuve Triage et Villeneuve Prairie bondées. Quant à la gare d’Alfortville, elle bénéficie de temps d’attente moins long en raison des arrêts effectués par les trains LUCA et autres. Du coup, n’est-il vraiment pas possible de conserver les trains directs ?

    SUR L’INFORMATION

    Trop souvent, la communication entre le centre opératoire de Paris Sud Est et Denfert-Rochereau est aléatoire. L’exemple typique est celui des trains MIPE/BIPE. Lorsqu’un train MIPE est limité à Paris Gare de Lyon, cela conduit à la suppression de son départ de la gare de Châtelet. Or, encore trop souvent, l’annonce n’est pas systématique en gare de Châtelet ; le client doit s’en remettre à l’écran d’affichage pour essayer de comprendre ou doit utiliser son téléphone pour vérifier si son train est bien au départ de Paris Lyon.

    En situation perturbé, le manque d’informations est trop fréquent, ce qui exaspère plus d’un voyageur et engendre une montée des tensions en plus de l’accumulation des voyageurs.

    Aussi, je remarque que Radio ligne D présente certaines lacunes puisqu’il arrive lors des flashes infos que certaines difficultés ne sont pas signalées. Par exemple très récemment un point info avait été assez expéditif alors qu’un MIPE avait été rendu direct entre Corbeil et Juvisy en raison de son retard. Il faudrait que chaque flash info soit en mesure de donner très précisément l’état du trafic.

    D’où la question, quels efforts concrets envisagez-vous pour améliorer qualitativement et quantitativement l’information ?

    Je vous remercie par avance pour vos réponses.

  11. Merci à tous pour votre « grande » participation 😉 . Je reviendrai prochainement avec les réponses des directeurs de la ligne D.

Les commentaires sont fermés.