MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

La semaine commence comme elle s’est finie

6
Publié le 13/02/2012

Des perturbations ce matin, comme vendredi soir. Pas les mêmes causes, mais les mêmes effets.

Petit retour sur les évènements.

 

Ce matin, vers 8h15, un train TER (Laroche-Paris) est tombé en  panne à Brunoy. Situé voie 2, il empêchait les trains directs venant de Melun (ligne R, TER, Téoz ou Intercités) de circuler sur cette voie.

Ces trains ont du être déviés sur la voie 2bis de la ligne D perturbant le trafic de nos RER.  Cette mesure a entraîné des retards et des suppressions, dont un train DECA (7h57 au départ de Melun) qui a été utilisé pour le transbordement des voyageurs du TER en panne en gare de Brunoy.

 

Vendredi soir, 2 évènements ont également causé des perturbations sur notre ligne.

Le premier incident s’est produit vers 13h45. Un train BIPE tombe en panne dans le tunnel entre Châtelet et gare de Lyon., provoquant l’interruption des circulations dans le sens sud/nord. La manœuvre est délicate car il faut trouver une rame « compatible » et mettre en œuvre des mesures de sécurité adaptées,  pour pouvoir  pousser le train jusqu’en gare de Lyon afin de dégager le tunnel, et envoyer ce train en atelier de maintenance. Ceci pourra être réalisé vers 15h.

Lors de cette interruption, des « demis tours » ont été organisés à gare de Lyon, Villeneuve-Saint-Georges pour le sud de la ligne et à Paris Nord, ce qui a permis de ne pas « engorger » Paris, d’éviter de perturber le trafic dans le sens nord/sud, et de  fluidifier plus rapidement le trafic. La circulation a pu reprendre après 15h.

 

Le second incident s’est produit vers 17h20. Un signal d’alarme a été tiré en gare de Goussainville dans un train ZUCO. Une agression vient de se produire et le train est immobilisé en attendant l’arrivée de la police et des pompiers.

La police a souhaité s’assurer que l’agresseur n’était plus à bord en contrôlant les personnes dans le train. Ce train a donc été retenu en gare jusqu’à 18h15, gênant la circulation des autres trains en direction du sud de la ligne.

 

 

6 commentaires pour “La semaine commence comme elle s’est finie”

  1. blueedel91 dit :

    @Christelle : tout d’abord bonjour 🙂

    Avant le fameux TER Laroche-Paris, il y a eu bien d’autres soucis à en croire les récits des usagers… et aussi les alertes (reçues sur mon portable). Moi même ce matin alors même que la panne se produisait ai eu à constater les conséquences d’un retard « simple » qui était à l’origine pas du tout généré par cette panne qui n’avait pas encore eu lieu… impossible de monter dans le train en arrivant à Brunoy où justement le TER était à l’arrêt depuis peu… en panne !!!!
    C’était noir de monde… résultats aux stations suivantes je vous laisse imaginer l’ambiance sur les quais et ce ras-le-bol gigantesque qui en ressort…

    Ce qui je pense intéresserait les usagers aujourd’hui ce serait l’intervention STIF/SNCF sur ce qu’ils sont prêts à faire pour notre ligne TRES malade ?
    on arrive au bout de tout… car meme si l’hiver passe, on sait très bien que le redoux du printemps va créer d’autres soucis et encore une fois, nous en serons les malheureux perdants…

    FATIGUES Christel… fatigués.. je ne sais pas ce que dit votre employeur… la SNCF… quand vous êtes en retard, mais les nôtres ils font la tête… et pourtant nous sommes de plus en plus nombreux à partir parfois avec plus de 30mn d’avance…

  2. Elias75 dit :

    Bonjour,

    Il y a quelques mois, un RER était tombé en panne suite à problème de porte, au sud de la ligne. Cela avait causé une interruption du trafic en heure de pointe de plus de vingt minutes. Or, ce matin, des trains « express » sont passé sur « nos » voies , engendrant des retards pour nous, alors que nous y somme pour rien. Je vous demande donc des explications supplémentaires. Car il faut de l’équité : soit tout le monde partage les voies en situation perturbée (pourquoi pas, cela s’appelle la solidarité), soit chacun garde ses voies, quitte à empêcher la circulation d’un type de train pendant longtemps. Mais pourquoi, nous, les usagers du Rer, sommes-nous toujours perturbé et jamais aidé. Car on nous avait dit il y a deux mois, que si un train avait dû passer sur voies rapides, il aurait gêner des trains express, et c’est impossible. Donc on ne peut pas gêner des trains rapides mais des rer D c’est pas grave ?

    Merci de la réponse,

    • Concy dit :

      Entièrement d’accord avec les propos d’Elias75.
      Il est normal que la solidarité s’exprime..MAIS PAS A SENS UNIQUE !
      (surtout que « nos voies » servent parfois en cas de perturbation à faire circuler des trains de fret).
      Est du au fait que les TGV ou GL indemnise les voyageurs en cas de retard de plus de 30 minutes et non gueux empruntant la ligne D ?

    • Seb dit :

      Plutôt d’accord également.
      Je me suis fait la remarque hier … Les RER ne peuvent pas être déviés, par contre les trains GL, pas de soucis …

  3. TGV91 [SaDur] dit :

    La semaine commence effectivement comme elle a commencé, avec la suppression de 4 ZECO et de plusieurs navettes Juvisy/Corbeil.

    Quelle sera l’excuse cette fois-ci ?

  4. blueedel91 dit :

    Je me pose une question car je suis à peu près sûre de gagner mon pari avec moi même…
    Est ce que vendredi soir aussi ça va être le bintz gare de lyon, car j’ai remarqué un phénomène qui ne manque pas de m’agacer à un haut point…

    A chaque départ de vacances, comme de par hasard, les trains de banlieue ont une multitude de souci qui font que les trains sont successivement supprimés ou avec des dessertes modifiées.

    A mon sens, je ne vois pas pourquoi les départs en vacances seraient les favoris au détriment de ceux qui rentrent du boulot, d’ailleurs là aussi, l’info devrait être remontée rapidement car nous ne sommes que mardi, nous cumulons les problèmes et nous n’avons aucun jour de trève
    Dès qu’on commence à y croire, à rêver, espérer, PAF …. ça repart de plus belle…

Les commentaires sont fermés.