MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Une situation dangereuse ? Alertez à l’aide du numéro d’alerte 3117 !

0
Publié le 22/04/2021

Pour plus de réactivité, nous vous proposons 3 moyens d’alerte : téléphone, sms ou application. Les détails et explications pour tout comprendre sont ici.

« Témoin d’une situation qui présente un risque, appelez le 3117 ou envoyez un SMS au 31177 ». Si vous êtes voyageurs sur la ligne, vous avez forcément entendu cette annonce ou lu ce message sur une affiche, un écran en gare ou même sur un sticker à bord de nos trains qui vous parle du numéro d’alerte SNCF !

Alors concrètement ce dispositif il sert à quoi, à qui ? Et dans quelles circonstances ? Pourquoi un numéro d’appel, un numéro pour les SMS et une appli sur les smartphones ? Je vous propose de détailler dans ce billet les objectifs et les fonctionnalités de ce dispositif d’alerte.

UN NUMÉRO D’ALERTE POUR QUELS FAITS ?

Le 31177 (SMS) ou 3117 (voix) est le numéro d’alerte accessible 24h/24 et 7j/7 sur l’ensemble du réseau ferré français. Ce numéro est fait pour signaler toute situation qui semble dangereuse en gare ou à bord d’un train.

A travers ce numéro, vous pouvez alerter sur des situations :

  • D’insécurité : violence, vol, altercations, colis suspect, atteintes à caractère sexuel…
  • De besoin d’assistance pour des raisons de santé : malaise, chute, comportement suicidaire…
  • D’incivilité : fumeur, crachat, état d’ivresse…

Il peut également être utilisé pour demander assistance et secours. Il se décline aussi en application (téléchargeable gratuitement sur les stores d’application) afin de profiter en plus de la géolocalisation et de permettre l’intervention plus rapide des personnels nécessaires.

 

UN NUMÉRO D’ALERTE POUR QUI ? AVEC QUEL FONCTIONNEMENT ?

Ce numéro est accessible à toute personne, victime ou témoin. Il est valable sur l’intégralité du réseau de RER, Transiliens, Tramways et Métros.

Il est possible, si vous êtes un voyageur régulier dans nos trains, de vous enregistrer sur l’application afin de ne pas avoir à saisir vos informations lors d’un signalement.

Et plus concrètement voilà l’explication du fonctionnement de ces circuits d’alerte :

  • Au téléphone avec le 3117 : vous êtes mis en relation avec le Centre de Gestion des Appels, des opérateurs répondent au téléphone 7j/7 et 24h/24.
  • Par SMS au 31177 : les informations et les échanges se font via SMS et échanges écrits
  • L’application Alerte3117 : elle constitue une interface où vous avez le choix d’utiliser une option vocale et dans ce cas le mode de fonctionnement est équivalent à un appel. Sinon 4 catégories de signalement existent pour que vous puissiez donner l’alerte comme en version écrite via SMS. L’application est traduite en anglais et espagnol.

 

A noter : si vous utilisez l’application Île-de-France Mobilités ou l’assistant SNCF, un bouton d’alerte rapide vers le 3117 a été intégré aux applis pour plus de confort et de facilité d’utilisation.

Le traitement de vos appels est fait par des opérateurs qui sont chargés de répartir les appels, voilà 3 exemple de traitement :

  • Soit auprès du PCNS, le Poste de Commandement National Sûreté de la SNCF qui est habilité à entrer en contact avec la police, en cas d’urgence et de gravité de la situation
  • Soit auprès des services SNCF de gestion de la ligne concernée pour des actions à plus long terme comme la programmation de patrouilles sur le train ou la gare désigné(e) de manière récurrente.

D’AUTRES MOYENS D’ALERTES SONT DISPONIBLES ET INDISPENSABLES

Lorsque vous êtes témoins ou victimes, le recours au 3117 peut être complété par :

  • Un appel direct aux services d’urgence. Pour rappel voici les numéros d’urgences : 15 Samu | 17 Police | 18 Pompiers | 112 Urgences en Europe 
  • Un échange avec le personnel présent en gare, avec les équipes de la police ferroviaire si certaines sont à proximité ou même avec votre conducteur si l’incident a lieu à bord d’un train. Ces échanges nous permettent de tracer les événements et de générer une cartographie pour renforcer le passage d’équipes de sûreté ou de police.
  • L’utilisation des bornes d’appels d’urgence. Si vous ne disposez pas de moyens d’alerte vers le 3117, ces bornes disposées sur les quais et dans les gares vous mettent en relation avec le personnel du Centre de Gestion des Appels.

 

ET SI VOUS ÊTES TÉMOIN D’UNE AGRESSION VERBALE OU D’UNE SITUATION DE HARCÈLEMENT : QUE FAIRE ?

Lorsque nous sommes témoins d’une agression verbale ou de harcèlement, de comportements insistants envers une personne qui n’est pas intéressée et qui est gênée par cet état de fait, réagir est possible. Je vous propose ici de voir comment il est possible d’aider la personne importunée, même inconnue, lorsque celle-ci semble en difficulté. Pour cela la méthode des 5 D est le bon allié :

  • DISTRAIRE : Demander l’heure à la personne importunée en faisant mine de la connaître puis créer une « distraction » afin de ne pas la laisser seule face à la situation.
  • DÉLÉGUER : Trouver une personne à proximité qui représente une forme d’autorité et solliciter son aide pour intervenir.
  • DOCUMENTER : Recueillir des éléments et proposer à la victime de lui fournir le recueil de vos éléments et votre témoignage en plus de votre soutien.
  • DIRIGER : Demander au harceleur d’arrêter et solliciter de l’aide sans se confronter directement, puis rassurer la victime.
  • DIALOGUER : Réconforter la personne harcelée après coup, agir comme un(e) ami(e) et ne pas banaliser et rendre acceptable la situation qui vient de se produire.

Si vous souhaitez plus de détails sur cette méthode, je vous invite à consulter le site de StandUp en partenariat avec la Fondation des Femmes pour aider à la lutte contre le harcèlement dans les lieux publics.

Ensemble luttons contre les incivilités, le harcèlement ou les agressions et mettons un peu plus de bienveillance à bord de nos trains. Je reste disponible si vous avez des questions sur ce sujet ou si vous souhaitez nous faire part de conseils ou d’expériences vécues qui peuvent nous être utiles à tous en de pareilles situations. Sachez qu’en plus de tous ces numéros d’alerte, l’équipe de la ligne est également joignable sur Twitter de 6h à 22h en semaine et de 10h à 22h les week-ends et jours fériés

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire