MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur les incidents d’hier

2
Publié le 4/01/2018

Vos déplacements ont été compliqués ce mercredi, voici quelques explications.

Hier, une succession d’incidents, liée notamment à la tempête Éléanor, a engendré de nombreux retards et plusieurs suppressions. Voici l’enchaînement des évènements qui ont perturbé vos trajets.

Les premiers trains ont circulé à vitesse réduite (70 km/h)  afin que les conducteurs puissent s’assurer de l’état de l’infrastructure. Les agents de la maintenance équipés de tronçonneuse étaient mobilisés sur certains trains afin d’anticiper les chutes d’arbres en milieu de nuit.

À 8h55, un conducteur de train a émis un signal d’alarme suite à la présence d’un arbre sur la voie 2 aux abords de la gare de Boigneville. La circulation a repris sur la voie 1 à 9h05. Les premiers trains voie 2 ont pu circuler à vitesse normale à 11h05 après le retrait de l’arbre par les conducteurs en cabine.

 

L’APRÈS-MIDI, LES CONSÉQUENCES DE LA TEMPÊTE SE POURSUIVENT

 

À 13h00, un arbre tombé sur la voie entre Villiers le Bel et Goussainville a endommagé la caténaire.

Les circulations ont été interrompues entre Saint Denis et Orry-la-Ville et l’interconnexion entre Paris Gare du Nord et Gare de Lyon a été suspendue dans un premier temps jusqu’à 15h45. Des circulations ont néanmoins été réalisées entre Gare du Nord, Stade de France Saint-Denis, Saint-Denis et Orry-la-Ville. Mais celles-ci ont été interrompues après que des voyageurs d’un des trains du RER D immobilisé soient descendus sur les voies.

Au sud de la Ligne, les trains ont tous été rendus omnibus entre Paris Gare de Lyon et Villeneuve Saint Georges et ont circulé avec une fréquence allégée – 4 trains par heure via Corbeil , 3 trains par heure via Melun.

À 16h00, les équipes de maintenance ont pu retirer l’arbre sur les voies et ont commencé à réparer la caténaire. Juste avant, l’interconnexion a été rétablie avec un plan de transport adapté :

  • au nord de la ligne,  environ 6 trains par heure entre Paris Gare du Nord et Villiers-le-Bel,
  • au sud de la ligne, environ 12 trains par heure avec le retournement de certains trains en gare souterraine Gare de Lyon.

À 17h00, la caténaire étant réparée, la circulation a repris jusqu’à Goussainville. Pour augmenter le nombre de circulations, certains trains pour Melun (les « dérogataires ») ont circulé depuis la gare de Lyon « grandes lignes ». La circulation est restée interrompue au nord de Goussainville jusqu’à 18h30 car de nouveaux arbres étaient signalés sur les voies  dans le secteur de Survilliers.

Un retour à la normale des circulations s’est fait très progressivement dans la soirée.

Les équipes se sont mobilisées très fortement pour faire circuler un maximum de trains en adaptant au fur et à mesure le plan de transport en fonction de l’avancement des travaux et pour informer au mieux les voyageurs, avec notamment de nombreux volontaires venus dans les gares parisiennes. Les conditions de transport n’ont pas été bonnes et l’information était souvent tardive (car il fallait « recomposer » les horaires en temps réel).

[Astreinte]

2 commentaires pour “Retour sur les incidents d’hier”

  1. DdommagePasser au statut dit :

    Quelques petites précisions/questions concernant cette fameuse journée :
    1) à Ris Orangis, le LOVA de 6h53 a été supprimé et j’ai du attendre le suivant à 7h53. Or les bulletins de retard édités par la sncf le lendemain indique que le LOVA de 6h53 a simplement eu un retard de 10min. A 7h31, heure hypothétique à laquelle j’aurai du arriver à maisons alfort avec un retard de 10min, je n’étais pas du tout à la bonne gare ! Les bulletins de retard seraient ils « parfois » falsifiés ?

    2) Le soir pour rentrer, j’étais sur le quai de Maisons Alforts à 18h19. Les panneaux d’affichage étaient complètement incohérents avec les trains qui circulaient : les destinations n’étaient pas les bonnes, des trains annoncés n’arrivaient pas et des trains non annoncés entraient en gare. De plus, à part les ZACO ou ZOCO, les autres trains n’affichaient pas de code mission à l’avant du rer D entre 18h30 et 19h05. A celà s’ajoute qu’aucune annonce à bord de ces trains à l’arrêt en gare n’a été faite afin d’indiquer aux usagers quelle était la destination du train. A celà s’ajoute que les annonce défilant à bord des trains étaient défaillantes. Donc ma question est : comment un usager fait pour prendre le bon rer dans ce cas? Il monte au hasard et prie pour que ça l’emmène chez lui ?
    Ensuite, faire circuler un ROVO court vers 18h40 avec de gros problème sur la ligne tandis que les écrans en gare affiche un RUPE est complètement inutile : le train en arrivant en gare était bondé, peu de gens ont pu rentrer à l’intérieur et encore en se serrant pire que dans une bétaillière. Du coup, le ROVO suivant est arrivé vers 19h10 à MAA soit une attente sur le quai de 50min !

    Je peux comprendre qu’il est difficile de gérer le trafic avec une tempête et les dégats que celà peut causer. NEANMOINS, je trouve DEPLORABLE que les systèmes d’information soient complètement incohérents, que les conducteurs ne fassent pas d’annonce dans les trains (à moins que les haut parleurs ne soient cassés?) que les informations à bord des rer soient inexistantes !

    • DdommagePasser au statut dit :

      En relisant mon commentaire, je me suis aperçue d’une coquille dans la première partie. Il s’agit du LOVA de 7h09 et non pas 7h53.

Laisser un commentaire