MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur la soirée du 30 janvier 2020 : rail endommagé à Paris Nord

2
Publié le 31/01/2020

Revenons sur une pointe de soirée entachée par un incident dans une gare parisienne.

En cette soirée du 30 janvier 2020, vos conditions des transports ont de nouveau été difficiles. La raison est liée à un rail endommagé à hauteur de Paris Nord et plus précisément sur la voie 41. Cette voie reçoit les trains en provenance du Sud à destination du Nord.

 

DÉCOUVERTE D’UN DÉFAUT SUR UN RAIL VOIE 41

Il est à peu près 18h30 lorsqu’on nous signale un problème à Paris Nord. En effet, suite à un dérangement les équipes de maintenance découvrent un rail cassé. Il faut donc faire un diagnostic et décider de l’intervention des personnels de SNCF Réseau.

QUELS IMPACTS SUR LES CIRCULATIONS ?

La voie 41 n’est plus exploitable, il faut donc que les trains remontant vers le Nord de la ligne soient reçus sur la voie voisine où circule habituellement le RER B.

Cela mène donc à un allègement des circulations afin de ne pas engorger le tunnel commun entre Châtelet-les-Halles et Paris Nord. Le scénario prévoit de passer 32 à 20 trains : 12 pour le RER B et 8 pour notre ligne (contre 12 habituellement) par heure et par sens. Notons qu’en plus du temps nécessaire à l’adaptation (prévenir tous les acteurs : du conducteur à l’aiguilleur en passant par les agents en charge de l’information voyageurs…), il faut gérer les trains déjà en ligne. Comme nous sommes encore en heure de pointe lorsque l’incident survient, la densité du trafic complexifie encore un peu plus la situation.

Enfin, aux alentours 20h30, un RER B tombe en panne sur la voie 42 (sens Nord > Sud) faisant disjoncter l’alimentation de l’ensemble des voies. Le courant est rétabli dans les 10 minutes. Le train est dépanné au bout de 30 minutes. Cela rajoute encore une perturbation.

LE TEMPS DE RÉPARATION PAR LES AGENTS DE MAINTENANCE

Après une première inspection, il est décidé que l’intervention se fera une fois les circulations terminées pour ne pas perturber davantage encore les circulations. La voie 41 n’est donc pas exploitable jusqu’à nouvel ordre et le trafic restera perturbé jusqu’à la fin de service. L’intervention se fait dans la nuit et le rail est réparé avant la reprise des circulations.

 

VOS QUESTIONS PAR RAPPORT À CETTE SOIRÉE DU 30 JANVIER 2020

Tout comme la veille, Théo et moi, avons fait face à de nombreuses interrogations. Nous n’avons pas pu toutes les traiter malgré une mobilisation au-delà de l’heure d’ouverture du fil Twitter @RERD_SNCF. Cependant, j’aimerais revenir sur deux points soulevés.

 

« VOUS N’ENTRETENEZ PAS VOTRE RÉSEAU »

Je vais vous donner des chiffres et surtout quelques informations par rapport aux chantiers engagés sur la zone. D’abord sachez que SNCF Réseau investit massivement dans la régénération du réseau (remplacements de rail, de caténaires, d’aiguillages…) sur le RER D, entre 140 et 190 M€ par an entre 2019 et 2020. Vous pouvez le constater avec le nombre très importants de travaux sur la ligne. Cependant malgré les travaux, le réseau est sollicité et le risque 0 n’existe pas.

 

« POURQUOI LES TRAINS AU DÉPART DE GARE DE LYON POUR LE SUD ONT ÉTÉ TOUCHÉS ? »

Dans la logique, un train partant d’une gare située au-delà et s’éloignant de la zone impactée ne devrait pas être touché. Dans les faits, en passant de 12 à 8 trains nous devons supprimés 4 trains. Il est alors décidé que les trains de/vers Corbeil deviennent terminus/origine Paris Gare de Lyon au lieu de Villiers-le-Bel. Comme il faut les accueillir sur les voies, nous devons faire de la place ce qui impose la suppression des ZICO.

 

 

Une fois encore, vos trajets du soir ont été compliqués avec de nombreux retards. Nos équipes se sont mobilisées pour faire en sorte de limiter l’impact au maximum avant d’intervenir sur les voies. La gêne occasionnée a été importante et nous vous prions de nous en excuser.

2 commentaires pour “Retour sur la soirée du 30 janvier 2020 : rail endommagé à Paris Nord”

  1. Si le passage de 12 à 8 trains nécessite la suppression de 4 trains, pourquoi seule la branche Combs est impactée par ces suppressions ? Pourquoi seule notre offre de transport est réduite de moitié, et pourquoi la branche Corbeil ne prend pas sa part ?

    Dans ces cas là, pourquoi les ZACO continuent de s’arrêter à Maison Alfort et à Créteil Pompadour, pénalisant très fortement les conditions de transport des usagers de la branche Combs ? Est-il impossible de les transformer en Zico à partir de Gare de Lyon, afin que les usagers de MAA et Pompadour emprunte les trains pour Corbeil qui ne subissent pas de suppressions ?

    Avez-vous déjà expérimenté un « voyage » dans les ZACO lorsque tous les ZICO sont supprimés ??

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonjour DetestableRERD, je me permets de corriger un peu ce que vous dites. Peut-être avez-vous eu l’impression pendant ces incidents qu’une branche était favorisée par rapport à l’autre. Cependant, les trains Corbeil <> nord de la ligne ont été très touchés. En effet, si les ZACO/FACA continuent à circuler dans Paris, les missions de l’autres branches sont limitées à Paris Gare de Lyon. En revanche, pour permettre la réception et le retournement à Paris, nous avons dû supprimé des trains dit dérogataires. Et les suppressions totales et partielles ont touché les deux axes. L’impact est donc sur les deux branches.

      Par ailleurs, afin que je creuse tout de même votre remontée pourriez-vous me dire quel(s) jour(s) et vers quelle(s) heure(s) vous avez constaté cela ?

      Enfin, je me doute bien que les trains surtout en heure de pointe sont très chargés alors pendant un incident c’est bien pire. Pour avoir pris le RER D plusieurs fois dans ces créneaux, je sais que plus on approche de Paris, plus ils se chargent… J’ai donc parfaitement conscience de ce que ça génère.

Laisser un commentaire