MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Profil de BenyaKrik
  • pseudo : BenyaKrik
  • stats : 4 commentaires depuis le 28 mars 2017
Commentaires de BenyaKrik
  • Vos retours suite à la mise en place du « SA 2019 »

    Bonjour Lucie,

    Merci pour ce « tir groupé » de réponses. Un retour, même très tardif, est toujours mieux qu’une absence totale de communication.
    Maintenant, il y a encore du chemin à faire pour parler d’explications et de véritables « réponses ». Et je me doute bien que quelques mots sur un blog peuvent difficilement résumer une situation aussi complexe. Sans oublier qu’il reste assez difficile de suivre le fil des discussions, avec des intermèdes de près d’un mois entre questions et réponses ; et d’autant plus si l’on ajoute à cela les fonctionnalités limitées de ce blog, mentionnées dans mon message précédent, ce que vous avez certes commentées, mais qui n’en reste pas moins pénible à l’usage.

    Vous avez également répondu à mon exemple qui visait des absences récurrentes et inexpliquées de trains. Je prends note de la raison évoquée, mais je voulais simplement signaler qu’il s’agit d’un incident parmi tant d’autres qui se déroulent au quotidien sur notre ligne D, et sont remontées par de nombreux voyageurs. Et parmi tous ces incidents, vous vous doutez bien qu’il est difficile pour nous autres, usagers, de faire la part des choses entre toutes les causes possibles (et nombreuses) de ces situations. Comment voulez-vous que nous distinguions dans ce capharnaüm ce qui relève d’un SA 2019, d’une crise matérielle, du mauvais temps ou tout autre problème ? Pour nous, cela se traduit plus largement par une cause principale et récurrente : une gestion catastrophique de notre ligne (mais, à bien y penser, peut-être pas spécifique à notre ligne…).
    On peut bien entendre la « crise matérielle », mais il est aussi un peu facile de se défausser aussi vite côté SA. Je pense pour ma part qu’il s’agit d’une conjonction de facteurs tous plus aggravants les uns que les autres, qui vont de la politique de gestion du matériel à l’organisation des flux de transport, en passant par l’entretien des infrastructures. Le SA n’est certes qu’un élément dans ce paysage, mais il impacte à sa façon une situation déjà compliquée par ailleurs, et apporte son lot de problèmes par ses interactions avec les autres composantes de ce scandale quotidien.
    On pourrait aussi déduire de votre réponse que le SA n’était sans doute pas la priorité sur laquelle concentrer les efforts de la ligne. Avec tous les problèmes auxquels on assiste chaque jour, la maintenance/remplacement des infrastructures et des équipements parait un sujet ô combien plus critique... Le problème, c’est que toutes ces difficultés se sont accumulées avec les années devant le manque d’actions d’envergure, de volonté et de stratégie de long terme, ce qui mène au final à ce type de résultat. Aujourd’hui, les incendies sont partout, et le pompier SNCF donne l’impression de ne plus savoir où donner de la tête (sans parler de la découverte relativement récente que les ressources, notamment financières, ne sont pas illimités…).

    J’ai hâte, comme beaucoup je n’en doute pas, de connaître les conclusions du premier bilan sur le SA, prévu mi-2019 apparemment. Même si, et je me répète, je pense qu’encore une fois on ne saura pas faire la part des choses entre les problèmes (ou améliorations, qui sait ?) apportés par la SA, et le reste.

    Et en attendant, que pouvons-nous faire, si ce n’est prendre notre mal en patience, ou nous détourner de cette ligne ?

  • Vos retours suite à la mise en place du « SA 2019 »

    Bonjour,

    Pour en revenir à l'esprit initial de ce billet : des remontées, on en voit passer toute une flopée depuis décembre. En revanche, des "redescentes", ou ne serait-ce que des réponses argumentées aux interpellations légitimes des usagers sur le SA, on peut les compter sur les doigts d'une main...
    C'est inacceptable, surtout quand les problèmes remontés sont on ne peut plus claires (comme les suppressions inexpliquées et incessantes du ZICO de 17h27 en Gare de Lyon). Qu'est-ce qui explique ce silence radio, qu'on peut considérer comme une marque d'irrespect vis-à-vis des usagers ?

    Conclusion : ce billet, comme beaucoup d'autres, laisse un amer sentiment d'inutilité, et d'abandon de la part de la SNCF. Et comme d'habitude, ce blob sert plus d'espace d'expression au désespoir et à l'exaspération des usagers plutôt que de lieu d'échange constructif.
    D'ailleurs, comment voulez-vous qu'un billet perdu dans la liste sans cesse grandissante du blob soit un vecteur efficace de "remontées" et d'échange ? Comment voulez-vous qu'on s'y retrouve dans les 330 et + commentaires du billet, avec les remarques les plus récentes en fin de liste ? Avez-vous pensé à fournir des outils pratiques pour l'utilisateur, qui limitent la perte de temps et permettent réellement un accès facile à cette information, en principe utile pour nous ?

    En espérant voir enfin les réactions de la SNCF sur le SA, bonne journée et bon courage à tous...

  • Vos horaires à partir du 9 décembre 2018

    Bonjour,

    Je vais commencer par ma question, pour maximiser les chances d’être lu et entendu.

    Y aurait-il une bonne âme pour nous indiquer un bon site / lien vers une vraie association d’usagers ou autre organisation plus efficace et puissante, où faire remonter et cristalliser tous ces points sur le SA 2019 (avec pétitions, nb de plaintes, thèmes abordés, etc.), et où les informations sont compilées par thématiques de façon claire et synthétique ?

    Et maintenant, la raison de cette demande.
    C’est effrayant comme on peut perdre son énergie sur ce blog.
    Il est pourtant assez clair que cet « espace d’expression » est tout bonnement un défouloir, où les chances de se faire entendre, et a fortiori d’obtenir des résultats, sont quasi nulles.
    Et pourtant, le sentiment d’insatisfaction et d’exaspération est bien là, et transpire presque dans chaque commentaire.
    Chacun y va de son problème particulier, mais avez-vous déjà constaté des échange nourris et constructifs avec la SNCF, et même entre utilisateurs ? Pour ma part, et j’observe depuis longtemps : quasiment jamais.
    Avez-vous déjà vu sur ce blog qu’un lien vers un outil de suivi des doléances, listant de façon synthétique et exhaustive nos demandes, reprenant tout l’historique des commentaires, avec réponse ou non de la SCNF à chacun de ces points, ait été mis en place et partagé avec nous ? Non.
    Et pourtant, il y a de quoi faire une telle liste, et bien fournie. Surtout, ceci nous économiserait de l’énergie en facilitant largement le suivi de ses points, plutôt que de lire le sempiternel « je reviens vers vous » et d’aller ensuite à la pêche aux informations dans divers billets et commentaires...
    Avez-vous également trouvé depuis ce blog un espace d’information permanente et mise à jour sur la performance de la ligne, avec des tableaux de bords reprenant les principaux indicateurs (qualité du service, incidents, etc., faute de mieux ces mêmes indicateurs biaisés utilisés actuellement par la SNCF) ? Non.
    Finalement, pensez-vous vraiment que tous nos points de mécontentements aient une chance d’être relayés en bonne et due forme et auprès des vrais décideurs ?

    Pour ma part, je pense que ce type de blog est avant tout un outil de communication piloté par la SNCF pour :
    - nous informer, ou plutôt nous pousser de l’information de manière dirigée, ce qui a malgré tout une certaine utilité ;
    - jouer un rôle de tampon / filtre de l’information, qui empêche réellement les usagers de cristalliser leurs revendications. Nous avons tous l’impression de pouvoir nous exprimer et être entendus, mais ça en reste à ce niveau, et cela devient vite frustrant.
    Autrement dit, l’efficacité/utilité de ce blog est proche de zéro de mon point de vue d’usager, surtout quant à la remontée des vrais problèmes de fond récurrents, soulevés par les usagers.

    D’où ma question du début, en espérant que ce blog se révèle au moins utile dans ce cas d’usage, de pure liberté d’expression et partage entre usagers...

  • Retour sur les incidents du 23 juillet 2018

    Bonjour,

    À l’occasion de ce billet publié sur ce blog au sujet d’une n-ème série d’incidents, je tiens à prendre la parole.

    Je suis épisodiquement les échanges sur ce blog, si l’on peut parler d’échanges, dans l’espoir que celui-ci s’améliore de mois en mois. Mais force est de constater que les choses ne changent pas vraiment, et que l’on prend toujours les usagers pour des personnes bien naïves...
    Incidents après incidents, nous recevons toujours les mêmes explications approximatives, aux causes diverses et variées (je ne compte pas rentrer dans cette polémique sans grand intérêt), mais rarement approfondies. Et les questions et vraies préoccupations restent comme cela, en suspens, avec des réponses qui arrivent au gré des véritables intérêts de la compagnie de transport.

    Car il faudrait tout de même que la direction de la SNCF réalise une chose, une bonne fois pour toute : c’est la dimension humaine qui est en jeu dans la qualité de service offert par la SNCF.
    Avec tous ces retards et annulations de trains à répétition, cette société devient finalement responsable de nombreux désagréments qui détériorent la vie de millions de personnes, tels que :
    - Stress et maladies nerveuses ;
    - Malaises passagers dans les trains surchargés, où les personnes âgées, femmes enceintes et enfants doivent circuler debout, comprimés et accablés de chaleur ;
    - Tensions familiales accrues, pour gérer l’école, les activités de la famille, ou tout simplement passer un minimum de temps avec ses proches (combien de personnes se voient obliger de prendre sur leur vie privée en partant le matin très tôt, et en rentrant finalement chez soi le soir plus tard, à cause de ces retards chroniques à anticiper ou à subir ?) ;
    - Et finalement pas le moindre des problèmes : les retards au travail. J’aimerais connaître le nombre d’emplois perdus, de mauvaises évaluations de fin d’année ou de rendez-vous manqués en moyenne par an du fait de la SNCF et de sa gestion de la ligne RER D en particulier. Car il faut pouvoir justifier tous ces retards à répétition, allant parfois de 30 minutes à 1 heure et plus, aux yeux d’un employeur soucieux du bon fonctionnement de sa société. Pensez-vous que nos employeurs croient encore à l’argument du « mon train avait du retard », après la 150ème fois ? On ne peut malheureusement pas attendre la même patience de nos employeurs que celle demandée (imposée, devrais-je dire) par la SNCF à ces usagers.
    Ce ne sont là que quelques observations tout à fait pragmatiques (à mon sens du moins), et je pense que nous sommes encore loin du compte...

    Alors je comprends bien toute la difficulté à gérer un tel blog et je n’envie pas le rôle de ses animateurs ou animatrices. D’une part, cela doit être difficile de toujours devoir s’excuser platement et de la même façon, incident après incident, devant des clients-usagers fatigués, énervés et frustrés de leur expérience quotidienne décevante dans les transports. D’autre part, difficile aussi de faire face à l’inertie d’une société telle que la SNCF, avec ses strates multiples d’organisation et ses comportements hérités de décennies de gestion sans grande préoccupation quant à l’état de ses usagers.
    On ressent bien à travers cela toute la ligne de communication de cette société, qui fait le minimum syndical et ne cherche pas tant à informer qu’à mettre à la disposition des usagers un espace de défoulement (mais tout de même « modéré »). D’ailleurs, comment espérer sérieusement gérer un blog (pardon, 2 blogs dorénavant avec l’ouverture récente de celui de la ligne R) avec une seule et même ressource partagée (voire même avec 2) ? N’est-ce pas dérisoire face au nombre d’usagers de ces lignes, à nos préoccupations qui remontent encore et toujours, au travail d’investigation à mener pour y répondre, et à notre attente de réelle information, respectueuse de notre état ?

    Je n’ai pas grand espoir sur la portée qu’aura ce message et sur le nombre de lecteurs qui le consulteront. C’est d’ailleurs sans doute la première et dernière fois que j’écrirai sur ce blog si rien ne change.
    Mais je souhaitais tout de même profiter de cet espace d’expression pour partager mon ressenti. En fait, je réalise aussi que je viens d’apporter ma contribution à cet espace de défoulement...

    Alors trêve de paroles et bon courage à nous tous, clients-usagers captifs