MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur les incidents d’hier

3
Publié le 24/11/2017

Vos déplacements ont été à nouveau compliqués ce jeudi, voici quelques explications.

Hier, une succession d’incidents a engendré de nombreux retards et plusieurs suppressions. Voici l’enchaînement des évènements qui ont perturbé vos trajets.

UNE MATINÉE RYTHMÉE PAR PLUSIEURS PANNES


Plusieurs trains en panne dans le nord de la ligne.
Le premier vers 6h10 à Goussainville où le conducteur n’est pas arrivé à dépanner son train. Il nous a fallu adapter le plan de transport, le temps de rétablir la situation.

Lorsqu’un train tombe en panne, le conducteur applique son guide de dépannage et demande le secours (pour dégager le train) s’il n’arrive pas à solutionner son problème.

Ensuite, toujours au nord, vers 8h30 le conducteur d’un autre train a dû effectuer des vérifications à Villiers le Bel. Il n’a rien constaté jusqu’à Survilliers où il a vu un dégagement de fumée. Assisté à distance il a fini par dépanner son train.

Au même moment, un train du RER B rencontre un problème sur ses freins voie 43 à Paris Gare du Nord, les trains de la B et D (sens Sud > Nord) arrivent tous voie 41. Cela vient s’ajouter à l’allègement du plan de transport causé par les deux pannes précédentes.

Et pour terminer, en fin de pointe, vers 9h30, un élément chute sur la caténaire en Gare du Nord voie 43. Contrairement à ce qui a été annoncé (bloc de béton) c’est lié à la chute d’un morceau de plâtre de quelques centimètres sur la caténaire. La circulation a été interrompue sur le RER B avec un report sur la voie 41 (voie RER D). Les vérifications des agents de maintenance ont confirmé que la caténaire n’était pas endommagée. La circulation a pu reprendre dans la demi-heure qui a suivi.

À noter que dès le début de matinée, la panne d’un poste d’aiguillage sur la Ligne à Grande Vitesse n’a pas arrangé la situation. En effet, il nous a contraint à détourner les TGV au niveau de Saint Florentin (région Bourgogne Franche Comté). Ils ont basculé sur ligne classique jusqu’à Paris empruntant les voies 1 et 2 (empruntées également par les TER et la ligne R). Je vous propose une explication visuelle.L’incident s’inscrivant dans la durée, il a fini par avoir des conséquences sur les circulations de toutes les lignes. Avec moins de voies pour toutes les activités (TGV, TER et lignes Transilien), les agents de régulation ont dû prendre des décisions menant parfois à certains reports sur les voies Transilien.

Info en + sur la gestion des circulations : focus sur l’occupation des voies. Dans cet article, vous comprendrez qu’il est plus facile de basculer un train direct (TER ou TGV) sur des voies de banlieue (RER D notamment) notamment à cause des quais.

 

LES VIOLENTES PLUIES DE L’APRÈS-MIDI N’ONT RIEN ARRANGÉ


En début d’après-midi, les violentes pluies combinées à la chute des feuilles ont causé des pertes d’adhérence.
D’abord dans le nord de la ligne puis rapidement sur l’ensemble de la ligne. La pointe a été impactée et le trafic fortement ralenti avec des ajustements nécessaires puisque les trains circulaient à vitesse réduite.

Pour aller + loin :  quelles sont les mesures préventives déployées face à l’automne ?

S’est ajouté à cet incident, une bagarre qui a éclaté à bord d’un train à Brunoy. Elle a nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Le train a donc dû être retenu à quai. Il a compliqué un peu plus vos déplacements.

 

À nouveau ce jeudi, la ponctualité n’était pas au rendez-vous et nous le déplorons. C’est la conjonction de tous ces incidents qui a fortement dégradé les circulations sur votre ligne. Sachez que nous avons fait notre maximum pour limiter les impacts & vous informer au mieux. De mon côté, j’ai parfaitement conscience que les questions Twitter n’ont pas pu être toutes traitées. Les informations étaient nombreuses et arrivaient de toutes parts ce qui ne nous a pas permis de répondre dans les meilleures conditions.

à lire aussi

L’automne est là & les mesures qui vont avec aussi

Gestion des circulations : focus sur l’occupation des voies

3 commentaires pour “Retour sur les incidents d’hier”

  1. IgawamPasser au statut dit :

    Je ne comprends pas le problème de perte d’adhérence, puisque les trains sont équipés d’anti-enrayeurs.
    De nombreux ADC indiquent que les trains ne sont pas équipés de sablières.
    Qui croire ?

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonjour Igawam, suite à votre interpellation et aux différents tweets sur le sujet j’ai creusé cette histoire. Les infos que l’on m’avait données n’étaient pas exactes : la quasi totalité des trains roulent avec le système anti-enrayeurs, comme vous l’ont dit les conducteurs il n’y a pas de sablières sur nos trains. J’ai donc modifié l’article sur l’automne en conséquence. J’ai fait ces billets avec les infos recensées, je note que pour la prochaine fois je demanderai de nouvelles validations… Navrée pour ce quiproquo pas très pro. Bonne journée !

  2. xris77127Passer au statut dit :

    Moi ce que je ne comprends pas c’est le manque d’anticipation. Tous les ans c’est la même chose…

    Depuis 1 semaines, retards systématiques matin et soir de 10 à 15 minutes sur mes trajets…

    J’aimerais passer plus de temps avec ma famille et ne pas risquer des retards au boulot. Je prends déjà 2 trains d’avance pour être certain d’être à l’heure et pouvoir éventuellement partir plus tôt le soir mais même le soir j’arrive systématiquement avec du retard.

Les commentaires sont fermés.