MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Chapitre 3 des incidents – le bagage abandonné

0
Publié le 20/09/2018

Qu'entraîne l'oubli d'un effet personnel sur un quai ou à bord d'un train ? Je vous l'explique ici.

Bagage abandonné ou oublié, colis suspect, autant de désignation pour un objet laissé sans surveillance dans une gare ou à bord d’un train. Ces oublis souvent involontaires peuvent être lourds de conséquences sur les circulations. Je vous explique pourquoi dans ce nouveau chapitre du Petit guide des incidents.

 

CAS 1 : LE BAGAGE ABANDONNÉ DANS UN TRAIN

Lorsqu’une personne oublie un bagage dans un train, vous pouvez le signaler en utilisant le 3117, en allant en parler au conducteur ou à un agent en gare. Dès que nous avons connaissance de cela, nous évacuons le train où le bagage se situe. Ensuite le centre de régulation décide de garder le train dans la gare où les clients ont été évacués OU de le faire acheminer vers un autre site (gare ou voie de garage). Cette mesure est décidée en fonction de la disponibilité des équipes d’intervention. En bref, le train est retiré de la circulation (et donc n’effectue pas ses rotations). Il peut également avoir un impact sur les autres trains qui le suivent s’il est arrêté en gare.

 

CAS 2 : LE BAGAGE SE SITUE EN GARE 

Là un périmètre de sécurité est défini par les agents SNCF qui procèdent à l’évacuation des clients de la zone. Si le bagage est sur un quai, nous pouvons demander la mise en place d’une rame écran*. Selon l’endroit où se situe le bagage, la gare peut être totalement vidée (gare de petite taille) ou partiellement (la gare souterraine à Paris Gare de Lyon ). Cela peut même conduire à l’arrêt des circulations. Prenons l’exemple de Paris Gare du Nord où les voies vers le sud pour le RER D et aussi le RER B sont sur la même plateforme. Dès lors, il n’y a plus de circulations possibles, sur les 2 lignes, dans le sens nord > sud.

*rame positionnée afin de contenir l’impact en cas de déflagration.

 

COMMENT EST GÉRÉ L’INCIDENT ?

Découvrez le déroulé de l’incident avec les interventions des différents acteurs :

  1. Dans un premier temps, le bagage est découvert.
  2. Ensuite il y a une reconnaissance (ou levée de doute) par une annonce sonore ou à l’aide de la brigade cynophile (s’il y en a une à disponibilité dans le secteur).
  3. Si le propriétaire n’est pas connu, un responsable SNCF se rend sur place et met en place un périmètre de sécurité. Le bagage devient alors un colis suspect si la levée de doute est infructueuse (en moyenne, cette levée prend 15 minutes).
  4. La police est alors contactée : elle déclare le bagage suspect et augmente le périmètre de sécurité si elle l’estime nécessaire. Elle contacte également le service de déminage.
  5. Le service de déminage, une fois sur place, procède à l’inspection puis décide de faire exploser le bagage ou non.
  6. Une fois l’intervention des démineurs terminée, le périmètre est levé. C’est la fin de l’incident mais pas forcément des impacts.

Cet incident est généralement géré en 40 minutes mais il peut prendre de 10 minutes à 3 heures selon le délai d’intervention (notamment pour rejoindre le site) du service de déminage.

 

QUE RISQUEZ-VOUS SI VOUS OUBLIEZ VOTRE BAGAGE ?

Lorsqu’un bagage abandonné entraîne l’intervention des autorités judiciaires et des équipes de déminage, cela peut faire l’objet d’une amende ou d’une plainte :

  • sans conséquences sur le trafic, un procès-verbal est dressé au propriétaire s’il se manifeste. Dans ce cas, l’indemnité forfaitaire est fixée à 178€ et les frais de dossier à 38€, en raison de l’intervention des forces de l’ordre.
  • si des conséquences ont eu lieu sur le trafic, SNCF peut déposer plainte pour infraction à l’article L2242-4, 4°, du Code des Transports. La plainte peut-être nominative, si le propriétaire s’est manifesté. Il s’agit d’une infraction d’imprudence (Source DNSF).

 

EN RÉSUMÉ 

Je vous propose deux visuels, sous la forme de frises, pour reprendre ce qui est dit dans le billet :

CAS #1 :

 

CAS #2 :

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE SUJET
RENDEZ-VOUS SUR LE SITE SNCF

 

 

Voilà pour ce nouvel article sur la gestion des incidents, j’espère qu’il vous aide à comprendre un peu mieux la gestion (notamment la durée). Si vous avez des questions sur ce type d’incident ou si vous souhaitez que j’aborde un nouvel incident (et sa gestion), n’hésitez pas à user de la rubrique commentaires. 

à lire aussi

Chapitre 1 des incidents – L’alerte radio

Chapitre 2 des incidents – L’accident de personne

Chapitre 4 des incidents – le signal d’alarme

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire