MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 29 septembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi par une astreinte blog
S'informer

Chapitre 6 des incidents – L’incident caténaire

0
Publié le 8/02/2021

Que signifie "incident caténaire" ? Quels sont les impacts sur la ligne & vos déplacements ? Suivez le guide !

Avant de parler de l’incident caténaire, commençons par le commencement car tout le monde ne sait pas forcément ce qu’est une caténaire.

 

QU’EST-CE QU’UNE CATÉNAIRE ?

La caténaire est un élément indispensable pour faire circuler les trains ! La caténaire n’est pas qu’un simple fil c’est un ensemble de câbles et de pièces qui permet de fournir de l’électricité au train et donc de le faire avancer. Situé à plusieurs mètres des rails, la hauteur de la caténaire est définie par les contraintes techniques environnantes : elle pourra être plus basse sous un tunnel ou un pont qu’à ciel ouvert.

LE SAVIEZ-VOUS ?
25000 ou 1500V, c’est le nombre de volts en moyenne dans une caténaire selon l’endroit de France où vous êtes ! Quel que soit le voltage, c’est la même chose : s’approcher d’une caténaire constitue un danger mortel. Sans même la toucher, en étant juste à proximité. C’est d’ailleurs pour cela qu’il arrive qu’on doive couper d’urgence l’alimentation électrique.

Lorsqu’un train circule sur les voies, c’est le pantographe (bras articulé placé sur la toiture du train) qui vient frotter la caténaire, permettant ainsi de capter l’électricité et donc d’alimenter le train.

COMMENT FONCTIONNE LA CATÉNAIRE ?

 

 

LES DIFFÉRENTS TYPES D’INCIDENT CATÉNAIRE

On parlera d’incident caténaire lorsque ce système d’alimentation est endommagé. La caténaire peut être endommagée de plusieurs façons. Voici les incidents les plus communs :

LA CHUTE D’ARBRE SUR LA CATÉNAIRE

Il arrive qu’avec un coup de vent violent, notamment en automne, une branche (voire un arbre) tombe sur les voies en touchant la caténaire. Même si la caténaire n’est pas totalement sectionnée, le courant est arrêté afin de prévenir les risques. Les trains ne circulent plus sur cette voie, voire sur la voie contigüe selon les cas. D’autres objets peuvent avoir les mêmes incidences. Il y a eu de tout, du parapluie à la canne à pêche, de la banderole à de la tôle…

LE FROID & LE CHAUD SUR LA CATÉNAIRE

Les périodes de grand froid peuvent avoir une incidence importante sur nos installations. Sur les caténaires, le givre et le gel peuvent empêcher la transmission de l’électricité. À l’inverse, les périodes de canicule peuvent détendre la caténaire. Les appareils tendeurs permettant de faire contre-poids peuvent arriver au sol et donc ne plus jouer leur rôle. La caténaire est alors affaissée. Des tournées saisonnières par des agents de maintenance permettent de maîtriser ce risque.

L’ARRACHAGE CATÉNAIRE

Les causes d’arrachage sont multiples. Cela peut être dû à la caténaire elle-même, ou à un des éléments porteur de celle-ci qui serait défectueux. Cela peut être dû également à un défaut sur le pantographe du train notamment au niveau de l’archet & des bandes de frottement (parties en contact avec la caténaire). De même une caténaire fragilisée par un événement (notamment climatique) peut être plus facilement arrachée. Cet incident peut s’étendre sur plusieurs mètres (voire des centaines de mètres) et nécessiter des réparations très longues.

 

LES ACTIONS MENÉES PAR SNCF

Les équipes de SNCF Réseau travaillent au quotidien sur les installations : travaux de régénération/remplacement, tournée d’inspection etc.

DES ACTIONS PRÉVENTIVES

Par exemple, il y a des tournées d’élagage aux abords des voies. À savoir : l’entretien d’un arbre situé sur une parcelle privée, ou hors de nos emprises (périmètre SNCF), est à la charge du propriétaire et non de SNCF. De même l’été ou l’hiver, les équipes veillent aux installations sensibles. En hiver, par exemple, une locomotive équipée d’un pantographe spécifique peut être envoyée pour racler le givre sur la caténaire. De plus, en préventif, la SNCF peut décider de limiter temporairement la vitesse des trains sur certaines sections plus à risque (période de fortes chaleurs par exemple).

ET SI L’INCIDENT SURVIENT…

Le traitement de ce type d’incident dure généralement 5 heures. Dans ce laps de temps, l’intervention sur les caténaires est effectuée. Je vous propose une frise, comme pour les autres incidents :

Dans le détail, voici les différentes étapes :

  1. Mise en place de mesures de sécurité immédiates : interruption totale, partielle ou réduction des circulations.
  2. Premier diagnostic sur le terrain afin de délimiter la zone endommagée.
  3. Mise en place d’un scénario d’adaptation des circulations découlant du diagnostic.
  4. Arrivée des caténairistes (également surnommés écureuils) pour effectuer un diagnostic approfondi et déterminer le temps d’intervention et donc l’heure de reprise des circulations.
  5. Nouvelle adaptation des circulations pour permettre la réalisation des travaux.
  6. Réalisation des travaux (provisoires ou définitifs) une fois les mesures de sécurité prises. Les travaux provisoires veulent généralement dire qu’une intervention plus lourde est à réaliser dans un second temps. Dans ce cas, et pour éviter de trop pénaliser les circulations, les agents effectuent des réparations provisoires et interviennent ensuite en dehors des circulations, généralement de nuit.
  7. Levée des mesures de sécurité et reprise des circulations.

 

Voici pour ce nouveau chapitre, en espérant ce que ce soit plus clair pour vous. N’hésitez pas si vous avez des questions sur ce sujet.

à lire aussi

Chapitre 1 des incidents – L’alerte radio

Chapitre 2 des incidents – L’accident de personne

Chapitre 3 des incidents – Le bagage abandonné

Chapitre 4 des incidents – Le signal d’alarme

Chapitre 5 des incidents – La préparation tardive

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire

Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 29 septembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi par une astreinte blog