MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Retour sur la soirée très difficile du 18 juin 2019 suite à un accident en gare de Brunoy

33
Publié le 19/06/2019

Que s'est-il exactement passé lors de cet incident ? Voici un retour sur la situation et ses conséquences.

Ce mardi 18 juin 2019, une personne se jette d’un pont à hauteur de la gare de Brunoy. Elle tombe sur un train ce qui entraîne des perturbations très importantes avec des retards de plusieurs heures et des trains bloqués en pleine voie alors qu’il fait chaud.

 

QUE S’EST-IL RÉELLEMENT PASSÉ ? DÉROULÉ DES ÉVÉNEMENTS

La première information que nous recevons au centre de gestion des circulations parle d’un problème à bord d’un train. Ensuite, on nous annonce un accident de personne. Le fin mot de l’histoire est qu’une personne a sauté d’un pont et est tombée sur un train. Le conducteur dudit train respecte la procédure et émet une alerte radio :

Chapitre 1 des incidents – L’alerte radio

 

Dans la mesure où la personne est sur le toit du train, à proximité du fil d’alimentation électrique (alimenté à 1 500 volts), le conducteur demande également une coupure d’urgence de l’alimentation électrique.

Dès lors, la circulation est immédiatement interrompue sur la zone dans les deux sens (entre Créteil Pompadour et Melun). Il faut s’avoir qu’en cas d’alerte radio, tous les trains de la zone sont arrêtés jusqu’à nouvel ordre. Or comme la zone comprend le tronçon Créteil Pompadour – Villeneuve Saint-Georges où transitent les trains des branches Melun et Corbeil, le trafic est finalement interrompu sur l’ensemble de la ligne. En effet, les trains sont arrêtés les uns derrière les autres.

Pour mieux comprendre, je vous propose un schéma (basé sur une alerte à Villeneuve) qui expliquent quels trains circulent ou pas :

 

De plus, la coupure d’alimentation électrique complique les choses car elle augmente le nombre de trains arrêtés en pleine voie. En effet, en cas d’alerte radio, les conducteurs la possibilité d’emmener leur train jusqu’à la prochaine gare ce qui n’est pas possible en cas de de coupure d’urgence puisque les trains sont privés d’alimentation électrique.

C’est pourquoi hier soir un grand nombre de trains étaient arrêtés en pleine voie, ce qui a multiplié les risques de descente sur les voies, surtout par cette chaleur.

En résumé : tous les trains hors de la zone de l’alerte peuvent circuler mais les trains qui arrivent ou sont dans la zone sont arrêtés.

Les pompiers et les forces de l’ordre sont ensuite intervenus sur le toit du train pour secourir la personne, ce qui a nécessité de prolonger la coupure de l’alimentation électrique sur toute la zone pendant environ 2 heures.

Une fois l’intervention réalisée, les postes d’aiguillages ont démarré les procédures de reprises.

En parallèle, les fortes chaleurs à bord des rames ont entraîné des descentes sur les voies par des des voyageurs qui n’en pouvaient plus.Je comprends parfaitement que ces conditions soient difficilement supportables mais si vous descendez dans les voies sans y avoir été invités (par les personnels compétents) vous risquez gros = être heurté par un autre train. De plus ces descentes dans les voies compliquent toujours les reprises des circulations. Hier soir il y en a eu plusieurs coup sur coup. À chaque fois que des personnes sont repérées en zone dangereuse les conducteurs doivent respecter la procédure d’alerte radio et donc la circulation doit être à nouveau interrompue. Le conducteur peut repartir à vitesse réduite uniquement lorsque le poste de circulation lui en a donné l’autorisation.

Tout cela prend énormément de temps. Les circulations ont donc tardé à reprendre suite à ces alertes.

Ce n’est qu’aux alentours de 21h45, soit près de quatre heure après le début de l’incident, une fois la personne dégagée, les personnes dans les voies disparues et l’alimentation électrique rétablie, que le trafic a repris très progressivement. Il est d’ailleurs resté très perturbé jusqu’en fin de soirée.

 

DES INFORMATIONS QUI ARRIVENT AU FIL DE L’EAU ET UNE SITUATION QUI  QUI ÉVOLUE CONSTAMMENT

D’abord annoncée à 19h30, la reprise progressive du trafic voit son heure évoluer au gré des nouvelles informations : l’incident en lui-même, l’intervention, les mises en places de procédures de reprises, les zones et différents trains arrêtés en pleine voie, les alertes successives etc… Cela explique que sur le fil Twitter, ainsi qu’en gare, nous n’avons pas pu vous délivrer une information fine et fiable.

Pourquoi n’avons nous pas communiqué dès le début que ce serait perturbé jusqu’à la fin de service ? Sur Twitter, certains d’entre vous l’ont déploré à juste titre, car ce manque de visibilité les a empêché de s’organiser. Pourquoi alors ? Tout simplement parce que la situation a évolué au fur et à mesure de la soirée et donc il nous était impossible de savoir quand le trafic reprendrait.

Pourquoi n’avons nous pas mis de bus en place ? Là aussi vous nous avez interrogés sur Twitter. Malheureusement, nous ne pouvons pas mettre ce dispositif en place dans ce genre de cas. En effet, un car contient 50 personnes et un train 2 500 personnes. Il faudrait donc une cinquantaine de cars pour acheminer les voyageur d’un seul train de pointe, or nous en avons 16 par heure de pointe.

 

POUR « CONCLURE »

Aujourd’hui, nous avons des effets de bord : plusieurs suppressions, modifications de mission et/ou composition. En effet, malgré la mobilisation durant la nuit des agents de régulation et des conducteurs, la totale désorganisation n’a pas permis de remettre tout les trains au bon endroit.

Retrouvez les mots de Grégoire Forgeot d’Arc, Directeur du RER D et de la ligne R sur la situation :

L’incident tout à fait exceptionnel couplé à de fortes chaleurs a eu de lourdes conséquences. Nous mènerons, comme pour chaque incident majeur, des enquêtes pour trouver des pistes d’amélioration. 

Je vous assure de la mobilisation des équipes même si nous n’avons pas pu vous donner le service attendu, les conducteurs, les agents de circulations mais aussi des gares et des centres opérationnels, les contrôleurs, les agents en charge de l’information et les community managers ont tout fait pour limiter les impacts et vous informer jusque tard dans la soirée.

à lire aussi

Chapitre 1 des incidents – L’alerte radio

33 commentaires pour “Retour sur la soirée très difficile du 18 juin 2019 suite à un accident en gare de Brunoy”

  1. Frga7777Passer au statut dit :

    Pardon, mais oubliez de dire que si les voyageurs sont descendues sur les voies suite aux rames surchauffées, c’est parcqu au cours de la dernière décennie, rien n’a été fait pour climatiser les rames! Ce sont donc les décideurs les responsables.
    Quand aux sincères excuses du directeur (comme à chaque incident), on y croit plus.
    Je viens de mettre mon appart en vente, à cause en partie de la qualité de service médiocre du RER D etcdes incidents quasi-journaliers…

    • gpchevalierPasser au statut dit :

      La présence d’une clim dans les rames n’est pas d’une grande utilité quand la coupure électrique est générale.

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonsoir Frga7777,

      J’en ai parfaitement conscience et je l’ai mis dans le billet. Cependant, descendre sur les voies sans y être autorisé c’est au mieux perturber les circulations qui pourraient reprendre (ça été le cas hier) au pire être percuté. Même si c’est difficile (j’ai déjà été coincée dans une rame du RER D pendant la canicule), il vaut sûrement mieux rester en sécurité. Pour les rames non climatisées, effectivement elles vont arriver dans longtemps (enfin dans 2 ans pour les premières). La région décide des politiques de financement du matériel. Les arbitrages sont fait en fonction notamment de la vétusté ce qui explique par exemple que la ligne H ait reçu des rames neuves presque en premier.

      Je suis désolée de lire vos mots. C’est peut-être facile de le dire mais je suis très sincèrement navrée que vous en veniez à déménager à cause de notre ligne… 🙁

  2. Vraiment sympa le petit mot manuscrit, on sent vraiment toute l’empathie ainsi exprimée en pattes de mouche.

    L’année dernière en juillet 2018 : https://maligned.transilien.com/2018/07/24/retour-incidents-23-juillet/

    Même problème, même conséquences. Rien n’a bougé depuis, l’immobilisme est le fil conducteur du RER D.

    Et de grâce arrêtez de répéter ad nauseam que vous mènerez des enquêtes et que vous vous améliorerez, car en réalité rien n’est fait. Ayez juste un minimum d’honnêteté intellectuelle !

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonsoir DetestableRERD, je tiens à revenir sur votre commentaire et plus particulièrement sur l’aspect enquêtes et retours d’expérience. Il y en a systématiquement, c’est un fait surtout sur un incident de cette ampleur. Malheureusement, chaque incident est quasi unique et donc les standards ne sont pas applicables si aisément.

      Là où je vous rejoins, pour avoir été avec mon collègue sur Twitter une bonne partie de la soirée, c’est qu’il y a des points qu’on aurait pu mieux maîtriser par exemple les heures de reprise qui changent et ce peu de temps avant l’heure annoncée. Je regrette que sur le canal que je co-anime nous n’ayons pas pu faire mieux…

  3. jul91Passer au statut dit :

    Billet très intéressant. Mais 2 choses que je ne comprends pas : 1- Coupure d’urgence : affecte forcément tout le tronçon entre Paris et Melun ??? Ca semble énorme ! Et côté Corbeil, ça coupe jusqu’où ? 2- La réponse 1 va peut-être répondre à celle-ci mais pourquoi les branches coupées (Malesherbes, Vallée, Littoral) sont-elles impactées ? Juvisy est aussi affecté par la coupure ? Dans ce cas, ça devrait aussi être le bazar sur la C non ? Merci !

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonsoir jul91, j’ai pas mal de commentaires en attente mais je vais prendre le temps de revenir sur le vôtre dès demain.

  4. noctilianPasser au statut dit :

    pourquoi vous n avez pas redirigé des trains qui passent par la vallée – ris orangis, vers le plateau – grigny centre ?

  5. Frga7777Passer au statut dit :

    Merci de votre petit mot ci-dessus, c’est gentil 🙂

    • LuciePasser au statut dit :

      Je n’ai pas de baguette magique mais je mets à votre place autant que faire ce peu et ça me navre de voir des commentaires de la sorte. D’autant que vous n’être pas le seul à en arriver là 🙁

  6. CecilevkbrPasser au statut dit :

    Je suis assez étonnée de ces échanges concernant la climatisation
    ne serait-il pas plus simple et moins coûteux au moins de livrer des trains qui ne sont pas restés des heures durant en plein soleil !
    le train Zico du 18 juin dans lequel je me trouvais devait probablement être à une température d’environ 39 40° À son arrivée pour charger à Gare de Lyon. ce qui explique que les imbéciles bien bas de plafond et sans aucun civisme aient choisi de quitter ce train pour marcher sur les voies, retardant d’au moins deux heures la résolution du problème et augmentant probablement de deux fois le coût de cette incident
    d’ailleurs êtes vous capable de chiffrer ? Et communiquer bien fort pour expliquer ce que coute descendre du train et se prendre pour un rebelle à la petite semaine

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonjour Cecilevkbr, tous les sites de garages ne bénéficient pas d’espaces couverts. De ce fait, les trains stationnent en plein soleil. Sur la perte liée à l’incident je n’en ai aucune idée… Ce que je sais c’est que c’est dangereux et qu’effectivement cela complique la reprise puisque les trains doivent de nouveau s’arrêter par mesure de sécurité.

  7. wilandjenPasser au statut dit :

    Merci à la sncf pour cet énième incidents…. c’est jamais de votre faute , vous pouvez trouver toutes les explications, nous noyer dans vos procédures archaïques… vous avez confirmer un nouvelle fois votre incompétence… vos trains délabrés, votre réseau vétuste… je réside proche de melun depuis 2005, mon parcours quotidien à rallonger de 8 minutes. Cela fait plus de 10 ans que nous subissons des travaux, des grèves , Les trains sont supprimé sans raison, les incidents sont quotidien et croissant.. Certes beaucoup sont des conséquences d’actes de malveillance.. Je me pose cette question, à l’heure du tout numérique, comment peu on ralentir et carrément arrêté la totalité du trafic d’une ligne, juste pour un incidents qui a lieu dans une gare ?
    Si j’avais les moyens, je demenagerais, pire j’ai parfois envie de risquer de ne plys payer mon abonnement, tellement votre service est désastreux !! Honte à vous, le summum ce sont vos misérables excuse insinceres!!

  8. Athth2Passer au statut dit :

    Bonjour à vous,

    Je tiens à vous saluer pour votre mobilisation hier jusqu’à tard dans la soirée sur Twitter. Ce n’était sûrement pas une partie de plaisir pour vous. Je pense qu’il est important de souligner votre effort.

    Cependant, il est incompréhensible que les circulations ne se réorganisent pas plus rapidement. Certes la SNCF et la ligne D n’y sont pour rien dans l’accident de personne. L’électricité a dû être coupée, c’est une nécessité. Mais j’ai constaté un manque d’expérience ce qui n’est pas acceptable pour une entreprise comme la SNCF.

    Tout d’abord, la division de la ligne : pourquoi ne pas instaurer des navettes au nord ? J’étais à Paris Gare du Nord aucun train ne partait en direction du nord c’était la désorganisation totale ! Les gens devenaient fou.
    Pourtant un train était à quai… et il y en avait sûrement d’autres dans le Nord. L’information voyageur n’en parlons pas… aucune organisation ! Les personnes qui nous renseignaient étaient les régulateurs de flux mais ces personnes n’en savent rien de plus que nous.

    Pourquoi ne pas penser à un RER D 2.0 lorsque la situation est perturbée ? Un RER D divisé en deux parties comme va l’être le RER E lors de sa future mise en service.

    Il est temps de faire quelque chose ! Il va falloir être plus professionnel pour cette organisation. Je suis passionné par le mass transit depuis très jeune et ce sujet me passionne, quand je vois ce manque de professionnalisme ça me désole … c’est une honte de laisser ces milliers de gens sans repères dans un pays comme la France, leader mondial du ferroviaire.

    Il faut que la SNCF investisse en masse dans l’information voyageur, dans l’assistance des voyageurs bloqués dans les trains et embauche des personnes pour repenser la ligne. DÉCOUPER LA LIGNE !

    Pour moi la chose à faire tout de suite est de s’occuper au plus vite du découpage de la ligne, de faire des brainstorming. Ça suffit d’attendre que quelque chose se passe et être spectateur de cela. C’est tout le monde qui trinque, les voyageurs, les conducteurs, les agents sur le terrain ainsi que vous.

    Alors je souhaite faire passer ce message à vos cadres : bougez vous et honorez votre métier. Vous serez des héros si vous prenez les bonnes décisions. Pour le moment, faites vous petit.

    Et surtout ne prenez pas 10 ans pour changer, faites le au plus vite.

    Cordialement.

  9. PierrePasser au statut dit :

    Bonsoir Lucie, merci de revenir sur les nombreux incidents de notre ligne, on se sent un peu moins oubliés… Je pense que nous comprenons tous la difficulté qu’est de gérer un accident de personne, (la longue procédure etc…), seulement, rester aussi longtemps en pleine voie, dans les habituels rames bondées aux heures de pointes, sans aucune information (le chauffeur a fait son maximum je pense, mais la sonorisation de la rame ne l’a pas aidé) est vraiment impossible. Il y avait des personnes âgées ainsi que des enfants, nous sommes restés assez longtemps à bord du train avant de sortir de la rame, en effet, nous nous sommes décidés à sortir de la rame puisque des personnes commençaient à se sentir très mal et je ne vous apprend rien, il y’a eu des malaises dans mon wagon et dans d’autres wagons qui composait notre train, comment devons nous donc réagir face à ça ? Je comprends que la situation évolue au fur et à mesure, néanmoins, sur le fil Twitter, la situation devait reprendre à 19h30, puis à 19h, nous nous apercevons que l’interruption de circulation est prolongée jusqu’à 20h30 etc etc… Je pense sincèrement que n’importe quelle personne (y compris Monsieur Forgeot d’Arc) aurait agit de la même façon que les centaines de passagers lors de cet incident, en ralliant la gare la plus proche à pied, tellement la chaleur à bord des rames est insupportable (se faire percuter par un train est certes le risque en situation normale, mais nous avions bien lu que l’alimentation électrique était coupé sur l’ensemble de la ligne et le trafic interrompu dans les deux sens de circulation).
    Outre cette très difficile soirée, que nous pouvons à la limite comprendre en vue de la difficulté de la situation à gérer pour les agents, ce qui est, je pense, le plus incompréhensible reste les nombreuses suppressions survenue en tout début de journée (ROSA, FACA, JUVA, BOVO) ainsi qu’en fin de journée (Plusieurs ZICO notamment, mais bon ça on a l’habitude), les trains n’étaient pas dans leurs dépôts habituels, OK, mais 24h après….
    De plus, la promesse du SA2019 était d’isoler les branches, mais supprimer les trains JUVA (melun- juvisy via Ris-Orangis) à plusieurs reprises alors qu’il n’y en a qu’un par heure … de même avec les BOVO.
    La seule chose positive a été de voir l’entraide et la solidarité entre les passagers de ma rame surchauffée. Une pensée pour tous les chauffeurs bloqués avec nous hier soir et qui ont fait également leur maximum. Les usagers du D méritent vraiment mieux.

  10. vua86Passer au statut dit :

    Merci de vos efforts pour trouver des explications, faire des synthèses et remonter « au-dessus » notre désarroi
    Faite comme nous depuis longtemps, tenez bon..
    Bonus : Au vu du problème, est-il un tant soit peu envisagé une remise commerciale pour les usagers (Rer D ET ligne R) ? (qui ne demande rien n’a rien)

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonjour vua86, je ne pense malheureusement pas qu’il y en ai un. En outre la politique de dédommagement ce n’est pas une décision appartenant à SNCF mais à Île-de-France Mobilités…

    • vua86Passer au statut dit :

      Bonsoir
      Sur votre réponse du remboursement où il faut s’adresser à IDF Mobilités, je suis dans le regret de vous dire que cela ne fonctionne pas.
      J’ai déjà au préalable, pour un autre cas, réalisé une demande auprès de IDF Mobilités qui m’a indiqué que j’avais raison, et que je devais demandé à la SNCF, qui a bien sur refusé (même avec la copie de la réponse ) j’ai même poussé jusqu’au médiateur qui m’a répondu qu’il s’occupait de la partie SNCF, pas de transilien, donc finalement rien de nul part…

  11. BiloPasser au statut dit :

    L’explication est clair mais un question me vient : pourquoi l’evacuation des voyageurs des trains n’est pas très vite proposée/organisée? au moins pour ceux qui le souhaite! Le trafic est interrompu de toute façons non?

  12. jpp77350Passer au statut dit :

    Au Japon ils ont d’utres méthodes éprouvées dans ce genre de cas….Renseignez vous et adoptez les…

    Il jouent sur la rapidité de finir l’incident et sont déjà prêts en amont

  13. naluanPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Une seule question :
    J’aimerais avoir des nouvelles de la personne qui a tenté de se suicider.
    Même si cela occasionne, à chaque fois, des problèmes gênants (gros retards et inconfort à la chaleur…) ne pas oublier que quelqu’un a été assez désespéré pour mettre fin à ses jours. Cela me fait relativiser immédiatement…

  14. SAMSAMPasser au statut dit :

    Bonsoir,
    Suite à la soirée de mardi soir, je trouve ça inadmissible que la SNCF n’a même pas pu proposer aux usagers de l’EAU.
    J’étais vers 18h à Châtelet. il faisait extrêmement chaud, il y avait des femmes avec des enfants en poussettes, des personnes âgées…
    Vous n’avez pas pu proposé de L’EAU ni à Châtelet ni à Gare de Lyon. Déjà que les gares parisiennes se sont pas « climatisées ». L’attente était horrible, vous n’avez pas pensé aux usagers qui attendaient plus 3h dans ces gares.

    En ce qui concerne les bus de remplacement. Si vous ne pouvez pas les mettre en place, des solutions sont envisageables:
    – Vous remboursez les uber, les taxis de cette soirée.
    – Indemniser les usagers de la ligne D sur notre abonnement.

    On paie tous les mois ou à l’année le NAVIGO, mais vous n’avez rien prévu pour les usagers pour ce type situation . Votre service est totalement absent.

    En conclusion on mérite un minimum de RESPECT aux usagers de la ligne D.

  15. jeepabPasser au statut dit :

    Bonsoir,
    Pourquoi avez vous enlevé les rideaux et les toilettes dans les trains. Pourquoi les TGV ont toujours la priorité de passage. Pourquoi y a t-il plus de train pour la direction corbeil essonne et si peu pour la direction melun. Pourqouoi les trains en direction de corbeil essonne s’arrêtent ils aussi à la gare de maisons alfort et que ceux de melun également alors même qu’il y a plus de cirbeil essonne que de melun.

  16. wilandjenPasser au statut dit :

    Bonsoir, nous sommes le 20 juin, soit 48 heures après le fiasco du 18 juin… devinez quoi, encore un accident voyageur, cette fois à lieusaint-Moissy. Coïncidence ou malchance, survenu presque à la même heure, mais à la différence que cette fois ci , soit l’équipe régulation n’était pas là même , soit l’enquête policière à été écourtée, bref en moins d’une heure, incidents terminé, le trafic à repris…
    Y aurait il eu un miracle ou une ampoule s’est allumée dans les têtes pensantes qui prennent les décisions, le fait est que tout le monde peu rentrer sans trop de difficultés…
    Bravo…. 😤😤

    • sebiPasser au statut dit :

      Hier soir encore il y a beaucoup de problèmes, même après 23h.
      Les deux seuls trains pour Melun 22h et 23h ont été supprimés.
      De mon point de vue le trafic a repris ce matin …

      @Lucie
      Pourquoi autant de problèmes même si tard dans la soirée ??

  17. William HsgwPasser au statut dit :

    Serait il possible d’entreposer les trains ZICO de PGL a l’ombre et avec les fenetres ouvertes ? J’etais a PGL le soir de l’accident et avait presque eu le malheur de prendre le ZICO/ZACO coincé entre deux rames,  »heureusement » il y avait tellement de monde que je savais que je ne tiendrais pas 30 minutes par cette chaleur debout, et j’ai donc décidé de prendre le ZICO d’apres. Le train venait d’arriver du depot, et il y faisait une chaleur monstrueuse, et TOUTES les fenetres etaient fermés.

  18. Coco77Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Malheureusement, lorsque l’on prend le RER D, comme cette semaine, ça donne des envies de suicide !! Ce qui augmente les perturbations…
    Comment est il possible qu’à notre époque, on transporte des personnes dans de telles conditions.
    Pas de climatisation et même pas une ventilation naturelle possible (fenêtres qui s’ouvrent de 10 cm).
    Pas de toilettes non plus !
    Si j’avais le choix, j’aurais déménagé depuis longtemps.
    Et même si la SNCF ne peut décider d’un dédommagement, elle pourrait peut-être donner l’idée aux décideurs habilités. On paie quand même pour un service qui n’est pas rendu. Il est facile aux personnes qui n’ont pas été confrontées à de telles conditions comme mardi soir de faire la leçon aux personnes qui sont descendues sur les voies, lorsque l’on commence à « cuire » littéralement, que l’on a aucune perspective de fin d’incident, ça peut être un peu la panique…
    Ce soir, je dois prendre à nouveau cette ligne maudite, c’est l’angoisse.

  19. DanigoPasser au statut dit :

    Pour essayer d’être constructif, voici ce que j’ai constaté :

    MAlheureusement, l’information voyageur n’a pas été à la hauteur. J’ai bien vu à 18h10 sur twitter qu’il y a eu un accident de personne, donc trafic interrompu entre VSG-Melun. Rien n’indiquait que la branche de corbeil était également interrompue. J’insiste sur le mot interruption car en regardant les tweets publiés, il n’a jamais été mentionné que le trafic vers corbeil était également Interrompu, mais seulement « Fortement ralenti ». Lorsqu’aucun train ne circulent pendant plus d’une heure, on ne peut se permettre d’appeler ça « fortement ralenti ».

    En regardant de plus près vos réponses via twitter, c’est en fait dans une des réponses que j’ai appris que le courant avait donc été coupé, et bloquant également la branche de corbeil. Malheureusement, cela n’a pas été publiée sur le fil principal.

    En gare du nord, la première annonce n’a été faite qu’à partir de 18h40, soit une bonne demi heure après l’incident.
    Un train est même parti en direction du sud à 18h30 avec une annonce en gare qu’il était à destination de Melun. Sur le moment, j’ai cru être dans une faille spatio temporelle. J’en suis arrivé à me demander si l’accident avait vraiment eu lieu ou si c’était la fatigue.

    En sachant que la réception est toujours aussi mauvaise en gare souterraine, je ne pouvais donc pas compter sur twitter.

    Ne parlons pas des écrans, qui n’ont affiché l’information qu’à partir de 18h55, sur un bandeau Jaune. Car à présent, les bandeaux à fond rouge et noir semblent être utilisés pour les infos travaux.
    Il faut noter que ces fameux bandeaux affichent également les travaux prévus sur les autres lignes partant de gare du nord (Parfois la H ou B). Ce qui est assez inutile et encombrant.

  20. noctilianPasser au statut dit :

    Bonjour,

    j’attends toujours ma réponse concernant la redirection des RERs au départ de juvisy vers le plateau.
    Si vous me répondez, pourriez-vous m’envoyer votre réponse sur mon mail. il est difficile de retrouver les posts sur votre site.
    Cordialement,
    Noctilian

  21. JuliePasser au statut dit :

    Laisser les gens pendant des heures dans des trains sans climatisation, sans air ! et sans toilettes. Et on paye combien pour ça, déjà ? Arrivée dans ma gare après 5 heures de galère, je vois quoi ? Des contrôleurs ! C’était la cerise sur le gâteau.
    Il faudrait vraiment envisager une compensation financière pour qu’on ait un peu moins l’impression d’être pris pour des imbéciles.
    Et sinon… l’info du jour : munie d’un thermomètre, j’ai constaté qu’il faisait 35 degrés ce matin dans le RER !

  22. vua86Passer au statut dit :

    Oui, ce n’est pas « normal » de descendre sur les voies.
    Mais est-ce normal de faire partir un train bondé après 1h30 d’interruption, de le laisser arrêté en plein soleil pendant 2 heures, sans apporter d’eau et sans aider les gens à supporter cette attente.
    Dans ce genre de situation, il faut aussi se poser les bonne questions.
    N’était-il pas de la responsabilité de la « SNCF » de transporter ces usagers dans des conditions acceptables et supportables ? N’y a t-il pas une faute en amont sur la gestion de ces trains arrêtés pendant plus d’1h30 en plein soleil et sans informations ? Il faut arrêter sur ce cas précis de dire aux personnes que ce n’est pas bien d’être descendus sur les voies ! Non, c’est NORMAL, sinon, il y aurait 10 fois plus de malaises voyageurs et encore plus de retard, alors merci bien à ces personnes d’être descendu et d’avoir aider les autres à sortir de cette « chaudière », cela à permis d’éviter bien pire (de plus il n’y avait plus de courant et donc pas de trains….)

  23. vua86Passer au statut dit :

    En complément, sur le beau schéma d’alerte, on voit très bien les zones impactées en rouge et les zones en vert où il est indiqué une circulation normale.
    Hors, cette soirée là, que ce soit au niveau de gare du nord, gare de lyon, combs, melun corbeil, il n’y a eu aucun train pendant plus de 3 heures (même pas un train toutes les trente minutes avec un long retournement (qui prends normalement 10 minutes)), y compris dans la gare qui auraient pu permettre un retournement.
    Donc ce schéma d’alerte théorique ne s’applique pas dans le cadre de cet incident très particulier

Laisser un commentaire