MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Épisodes de grand froid : vos questions les plus fréquentes

0
Publié le 25/02/2020

Au cœur de l'hiver, les conditions sont parfois difficiles, retrouvez les questions/réponses de saison !

Le climat se rafraîchit ces derniers temps, les épisodes de grand froid ne sont pas loin. (re)Découvrez comment nous nous préparons pour faire en sorte que cette saison ait un minimum d’impact sur vos conditions de transport et de confort. Pour cette édition, comme pour l’été et les fortes chaleurs de l’année dernière, je vous propose une série de questions/réponses.

Avant de commencer, sachez que nous avons depuis plusieurs années un partenariat avec Météo France qui nous délivre des bulletins météos localisés. Ceux-ci nous permettent de savoir s’il faut déclencher le plan grand froid lorsque la température atteint -6°.

 

« UN PEU DE GIVRE, 3 CENTIMÈTRES DE NEIGE ET TOUT EST BLOQUÉ, POURQUOI ? »

« Au Canada, ils savent faire rouler des trains alors qu’il y a des mètres de neige !!! Pourquoi pas vous ? ». Cette réflexion revient souvent et peut se comprendre. Cependant, prenons un peu de recul dans ces pays c’est régulier et surtout très important donc les infrastructures sont adaptées en conséquence. « Pourquoi n’anticipez-vous pas ces intempéries ? ». La France bénéficie en principe d’un climat tempéré et nos infrastructures sont conçues pour des températures modérées.

Après, il est clair que les hivers peuvent avoir des impacts sur nos installations. Alors, concrètement quels sont les risques sur nos infrastructures ?

 

« QU’ATTENDEZ-VOUS POUR AGIR ? EST-CE QUE QUELQUE CHOSE EST FAIT ? »

À l’instar des périodes de fortes chaleurs, nos équipes sont mobilisées pour tenter de prévenir les situations et agir si nécessaire lors d’un épisode de grand froid :

  • DES TOURNÉES D’INSPECTION par les agents de SNCF Réseau, sont réalisées en amont et pendant ces épisodes de grand froid. Une vigilance particulière est portée sur les zones dites sensibles notamment sur les rails, où des travaux ont eu lieu, récemment et les aiguillages.
  • DES CAPTEURS « INTELLIGENTS » placés à proximité des voies à différents endroits sur la ligne, ils permettent de prévenir un futur épisode de givre. Ces capteurs sont récents et sont encore en phase d’apprentissage : c’est à force d’utilisation que les paramètres sont affinés. À terme ils pourront prévenir les épisodes de givre 48h à l’avance. De cette façon, nous pouvons anticiper l’impact du givre sur les trains ou sur les infrastructures et par exemple faire passer un train racleur.
  • DES TRAINS RACLEURS dédiés aux lignes D&R, ce qui est nouveau puisqu’avant ils ne l’étaient pas. Ils permettent de dégivrer les caténaires en raclant le fil afin d’éliminer les formations de glace. Si ces trains sont efficaces pour dégivrer, ce n’est cependant pas une méthode infaillible car le givre revient très vite et surtout à l’aube. Une autre solution possible pour dégivrer les caténaires est l’augmentation du courant circulant dans les caténaires pour les réchauffer.
  • DES AGENTS POUR RÉCHAUFFER LES AIGUILLAGES grâce à l’électricité ou à des bouteilles de gaz. L’accumulation de neige peut empêcher les aiguilles de bouger, les réchauffer permet de faire fondre les amas de neige voire de glace.
  • DES INTERVENTIONS SUR LES RAILS si le froid les endommage (fissure par exemple). Les agents de SNCF Réseau interviennent soit immédiatement soit après les circulations pour réparer le rail. 
  • DES LIMITATIONS DE VITESSE VOIRE DES INTERRUPTIONS si cela s’avère nécessaire pour préserver votre sécurité. En effet, nous préférons prendre de telles mesures, certes contraignantes plutôt que de prendre le risque de faire circuler des trains qui se retrouveraient bloqués avec des voyageurs à leur bord.

UNE VIDÉO POUR RÉSUMER LES IMPACTS ET LES MESURES :

 

« VOS TRAINS NE RÉSISTENT PAS NON PLUS AU FROID… »

Dès le mois de septembre, les organes liés au chauffage sont vérifiés systématiquement lors du passages des rames en atelier de maintenance. Par ailleurs, nos équipes du matériel ont beaucoup de travail sur la maintenance des trains. Certaines opérations de maintenances sont très importantes et demandent du temps. De ce fait, et aussi par manque de place, nous ne pouvons pas traiter tous les signalements. Les agents vont souvent favoriser les dépannages sur les organes directement liés à la sécurité à ceux de confort (écrans HS, chauffage…).

L’INFORMATION EN PLUS : avec la formation de givre sur la caténaire, des arcs électriques peuvent se former. Des anodes ont été placées au niveau des pantographes (structure permettant de capter le courant) des Regio2N afin de jouer le rôle de conducteur en cas d’arc électrique préservant ainsi les pièces sensibles du pantographe et la caténaire.

Par ailleurs, les Regio2N qui circulent sur les branches Littoral, Vallée et Malesherbes, dialoguent avec les ateliers de maintenance. Grâce aux technologies embarquées et intelligentes, ces trains alertent le centre de maintenance à distance. Ils peuvent ainsi être rapatriés avant que la panne survienne et donc nous gagnons du temps. Le chauffage des rames Z2N est lui vérifié tous les 37 jours afin de détecter de potentielles anomalies.

LE CHAUFFAGE DE VOTRE RAME NE FONCTIONNE PAS ?
Si vous souhaitez me faire remonter une anomalie, je vous propose de le faire dans le billet dédié au chauffage.

 

« ET EN GARE COMMENT ASSUREZ-VOUS NOTRE SÉCURITÉ ? »

Le verglas et la neige peuvent rendre très difficiles les accès en gare et sur les quais. Cela pose également des problèmes de sécurité évidents sur les quais où nous pouvons, usagers comme agents, glisser.

Pendant les périodes de froid, les agents des gares salent et/ou sablent les quais et les accès à ces quais le soir afin qu’ils soient praticables le lendemain. Ces opérations de salage/sablage se font la veille des épisodes de grand froid et évidemment il arrive que les quais soient redevenus glissants pendant la nuit.

En parallèle, nous diffusons lors de ces épisodes des annonces sonores dans les gares pour prévenir des risques de verglas sur les quais.

LE SAVIEZ-VOUS ? Toutes les parties d’une gare ne sont pas systématiquement sous responsabilité de la SNCF. En effet, certains accès dépendent des villes ou communes, du coup la charge leur incombe. Cependant, nous travaillons en bonne intelligence afin de rendre praticable l’ensemble des accès. Enfin, il arrive que des parties se situent en zone dangereuse, c’est-à-dire trop proches des circulations de trains. Ces zones sont interdites aux agents qui ne peuvent donc pas les saler.

 

 

Lors des épisodes de grand froid, je vous invite à garder un œil sur l’Assistant SNCF (rubrique « Info Trafic » ou « Gares & Arrêts »), le site transilien.com (rubrique « Info Trafic » ou « Prochains Départs ») ainsi que le fil Twitter de la ligne. De mon côté, s’il y a une adaptation décidée, avec généralement la création d’affiches, je tâche de vous les communiquer sur le blog.

à lire aussi

Hiver & confort : comment est réglé le chauffage à bord ?

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire