MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

🗣 John nous fait le récit d’un trajet Saint-Denis > Gare du Nord

3
Publié le 2/06/2020

Il y a quelques jours, j'ai vu que Lydie, mon homologue sur le RER C avait donné la parole à un usager pour avoir son point de vue. J'ai décidé de faire la même chose sur notre ligne...

Pourquoi un récit d’un trajet sur le RER D ? J’ai trouvé que le billet d’une expérience client sur le RER C ou encore d’un autre sur la ligne H étaient un bon moyen d’avoir une autre vision des choses. Oui parce que je vous l’ai expliqué, côté SNCF nous sommes pleinement mobilisés pour le nettoyage renforcé des rames & des gares, pour observer les flux et vous donner des conseils pour éviter les trains ou plages horaires à forte affluence. Mais qu’en est-il d’un point de vue client ? Nous avons proposés à un usager habituel de nous faire part de sa propre expérience. Et sur un trajet qu’on sait très fréquenté puisqu’il s’agit de Saint-Denis > Paris en début de journée.

Je vous laisse découvrir le récit de John (du vendredi 29 mai) appuyé de photos et vous retrouve ensuite pour répondre à certains points soulevés par ce client.

 

« Comme tous les matins en semaine, je prends le RER D à la Gare de St-Denis pour me rendre à la gare de Lyon. Mais ce matin, je vais jusqu’à Gare du Nord où je poursuis mon trajet en métro jusqu’à mon lieu de RDV. Aujourd’hui je vise le Zaco de 6:17.

J’arrive à St-Denis par le T8. Il n’est pas très chargé à cette heure ci.

 

Du coup sur la passerelle vers le parvis on est bien espacés.

 

Pas de contrôle à l’entrée de la gare mais tout le monde est masqué. Les habitudes ont été prises et on se montre responsables, malgré ce qu’on entend un peu partout sur la Seine-St-Denis !

 

On est rejoints sur le parvis par les voyageurs du T1 qui vient d’arriver.

 

Dans le souterrain, du coup il y a pas mal de monde.

 

Et bien sûr ça bloque dans l’escalier étroit pour monter sur le quai. C’est pas la bousculade, mais on est bien serrés. Pas évident de trouver une indication pour maintenir l’espace avant même de s’engager dans l’escalier.

 

Arrivés sur le quai on respire mieux, les gens sont plutôt bien répartis.

 

Comme je ne suis pas très en avance, je n’ai pas vraiment le temps de choisir ma voiture. Dans celle où je monte, aucune place assise dispo qui respecte les distances, aux deux étages. Là aussi, tous les voyageurs sont masqués.

 

 

La plateforme est quasi vide, je vais rester debout. Tant pis, deux stations ce n’est pas long.

 

Ça me permet de sortir dans les premiers à Gare du Nord. Comme d’habitude il y en a qui courent pour attraper le RER B.

 

Dans l’escalator pas trop de monde. Globalement c’est quand même beaucoup moins fréquenté que d’habitude. Avant le confinement je veux dire.

 

Pareil dans le hall à l’étage.

 

Les portes de validation vers le métro c’est carrément le désert !

 

J’ai parlé trop vite, en descendant vers le quai de la 5, on croise une petite foule qui remonte l’escalier (réservé à la descente). Je retrouve bien l’esprit Gare du Nord !

 

Ce coup de stress à l’arrivée dans le métro me fait dire qu’on est plutôt bien lotis, à cette heure-ci en tout cas, sur notre petit bout de RER D. »

 

Je souhaite revenir sur plusieurs points soulevés par John dans son récit.

  1. D’abord sur les opérations de contrôle que ce soit masque et/ou attestation qui restent dans les deux cas obligatoires jusqu’à nouvel ordre. On ne peut pas être partout et tout le temps, d’autant que pour ce type d’opération, il est important d’avoir les forces de l’ordre. Et comme, elles peuvent être réquisitionnées pour d’autres intervention, nous faisons au mieux. Cela relève de la responsabilité de chacun : vous venez en gare sans masque ou sans attestation sur les plages données (jusqu’à 9h30 le matin & entre 16 et 19h en fin d’après-midi), vous vous exposez à une amende voire un refus d’accès en gare.
  2. Les cheminements à Saint-Denis qui sont, pour l’avoir moi-même vécu à plusieurs reprises quand je travaillais sur la ligne H (qui gère cette gare) ou depuis que j’officie sur la D, assez compliqués. Cela va changer avec les travaux titanesques qui ont lieu actuellement dans cette gare. Par exemple, un nouveau souterrain va voir le jour. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire le billet consacré aux travaux de mise en accessibilité de la gare de Saint-Denis.
  3. John n’est pas le seul à emprunter la ligne D tôt le matin. Malheureusement, nous ne pouvons pas mettre plus de trains en circulation. Autant pendant le confinement, nous avons essayé de coller aux besoins des personnels en première ligne notamment les soignants, autant avec la reprise progressive c’est plus compliqué. Là aussi, un billet explique pourquoi cela se fait par paliers, n’hésitez pas à le lire si ce n’est pas encore fait.

 

Et vous ? Comment vivez-vous vos trajets ? Notamment depuis aujourd’hui où il y a un peu plus de monde ? Est-ce que vous souhaiteriez partager votre expérience au travers d’un billet ? Je vous invite à me le faire savoir dans les commentaires. Section où vous pouvez également donner vos propres conseils pour voyager au mieux en cette période.

3 commentaires pour “🗣 John nous fait le récit d’un trajet Saint-Denis > Gare du Nord”

  1. jferetPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Il serait apprécié de faire le même type de récit sur un parcours loin de Paris. Le RER n’est pas un métro, il s’éloigne beaucoup du siège de SNCF.
    Et, pour être bien représentatif, pendant un évènement tel que celui du 4 juin au soir, quand un problème au nord de la gare du nord bloque des trains et des voyageurs au sud de Paris jusqu’à Corbeil.

    9% de ponctualité, entre Gare de Lyon et Juvisy, entre 16 et 20h00 avec aucun problème sur ce parcours!

    • LuciePasser au statut dit :

      Bonjour M. Feret, ce trajet était l’un des plus compliqué du fait de l’affluence. C’est pour cela que nous avons choisi une personne qui nous raconte sans ambages son trajet.

      Pour ce qui est du 4 juin, cela est lié à un problème sur le RER B très proche de Paris qui a engendré des alertes radio puis une coupure d’urgence. Si vous n’avez pas vu les explications, je vous invite à lire notre tweet qui pousse l’explication complète de nos collègues de la B : https://twitter.com/RERD_SNCF/status/1268618659804504064?s=20. Les trains de/pour Juvisy & Corbeil arrivant/partant du nord, ils ont été touchés.

      Ce type de billet pourra parfaitement être reproduit. Là je voulais avoir la vision d’un usager dans le contexte reprise post confinement. Nous avons mis en place pas mal de choses mais la vision d’une personne directement concernée me paraissait intéressante.

  2. Didier VassePasser au statut dit :

    Bien qu’intéressant, un témoignage d’un navetteur de Malesherbes jusqu’à Paris aurait été encore plus instructif que celui d’un voyageur qui emprunte deux stations. Ne trouvez-vous pas ?
    Quant aux travaux qui facilitent la circulation, on a vu ce que cela a donné en gare de Corbeil. Malgré le satisfecit affiché par tous les décideurs, c’est une vrai plaie quotidienne que vous nous ajouté à des délais de trajets plus qu’inacceptables.

Laisser un commentaire