MaligneD.transilien.com est un blog de SNCF
Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 6 décembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi
S'informer

Chapitre 8 des incidents – Les personnes sur les voies

0
Publié le 18/03/2021

Que signifie "personnes sur les voies" ? Quels impacts sur la ligne & vos déplacements ? Suivez le guide !

« Accident de personne », « bagage abandonné » ou encore « Personnes sur les voies » sont des motifs que vous entendez souvent lors de perturbations sur la ligne.

Je me dis qu’il est utile de vous expliquer en quoi consiste l’incident, plutôt récurrent, qu’est la « présence de personnes sur les voies » et les conséquences qui en découlent

LA DESCENTE SUR LES VOIES EST INTERDITE

Je me dois d’abord de vous rappeler une chose fondamentale : IL EST FORMELLEMENT INTERDIT DE DESCENDRE SUR LES VOIES, SAUF SI VOUS Y AVEZ ÉTÉ INVITÉ PAR UN AGENT SNCF HABILITÉ. Tout manquement à cette règle constitue une infraction sanctionnable :

En plus d’être interdit, descendre sur les voies, c’est s’exposer à des risques très élevés.

Le risque le plus important pour une personne qui descend sur les voies c’est le heurt.

Un train en circulation est silencieux et rapide.   Pour s’arrêter, lorsqu’il est à 100km/h, le train doit parcourir 1000 mètres (soit 10 fois plus qu’une voiture à la même vitesse)… et certains trains qui circulent dans les gares des lignes DR vont jusqu’à 160 km/h !

Ainsi le danger est énorme, constant et très peu anticipable, même sur une seule voie.

Descendre sur les voies peut aussi vouloir dire les traverser. Or, vous le savez tous : « Un train peut en cacher un autre » ! c’est aussi une des raisons pour lesquelles la descente sur les voies est interdite. Lorsqu’un train passe sur une voie, il n’est pas impossible qu’un autre circule dans un intervalle très court sur la voie d’à côté.  Il ne sera pas possible de le voir…

PERSONNES SUR LES VOIES : LES CONSÉQUENCES SUR LE TRAFIC

Rentrons ici dans le détail de ce qu’il se passe niveau circulations lorsqu’une personne est aperçue sur les voies.

UNE CHRONOLOGIE ÉVOLUANT AU GRÉ DES CONSTATS

Lorsqu’un individu est aperçu sur les voies par un conducteur de train, la priorité première est d’éviter le heurt. Le geste imposé à nos conducteurs dans pareil cas est de déclencher une alerte radio. Cette action permettra d’arrêter l’ensemble des trains du périmètre.

Dans un second temps, les trains peuvent reprendre les circulations sur autorisation. Leur vitesse est alors drastiquement réduite (30km/h maximum). Cette vitesse réduite a pour objectif de permettre au conducteur de s’arrêter dans le cas où il verrait sur leur voie la personne signalée préalablement.

QUID DES TRAINS EN PLEINE VOIE ?

La remise en marche prudente des trains en pleine voie jusqu’à la gare suivante du parcours est la priorité. Pourquoi ? Pour éviter des descentes sur les voies par des personnes impatientes, et donc une nouvelle procédure et de nouvelles conséquences sur les circulations..

Si votre train est arrêté en pleine voie et nécessite un transbordement, c’est à dire une descente de votre train pour rejoindre un autre train ou un lieu sûr, des équipes SNCF habilitées viendront vous accompagner. Dans ce cas UNIQUEMENT vous serez autorisé à descendre sur les voies. Votre cheminement aura alors été préparé et étudié pour permettre votre évacuation en toute sécurité. Cela peut être le cas lors d’une panne de votre train par exemple ou lors d’un accident de personne bloquant complètement la circulation.

QUAND LES CIRCULATIONS PEUVENT-ELLES REPRENDRE ?

Notons d’abord que généralement les circulations ne sont totalement stoppées que sur un laps de temps réduit. Le temps de donner aux conducteurs de la zone l’ordre de se remettre en marche à vitesse réduite (dite « marche prudente »). Grâce à cette vitesse réduite, les conducteurs peuvent mener des vérifications sur la zone de signalement. Cela permet de lever progressivement le doute sur la présence de personnes dans la zone, et donc de reprendre à vitesse normale sur la zone.

En parallèle, des équipes de la SUGE (police ferroviaire) peuvent être dépêchées sur place. En effet, un individu se déplace vite et le temps que les agents arrivent, la personne est souvent partie. Pour que SNCF dépose plainte, il faut que l’individu soit pris en flagrant délit et interpellé. Ce n’est donc pas systématique.

UNE DURÉE VARIABLE SELON DIVERS FACTEURS

Les conséquences sur le trafic peuvent être variables selon le lieu et l’heure de l’incident. En heure de pointe et en zone dense (entre Stade de France et Villeneuve-St-Georges tout particulièrement), quand plusieurs trains circulent au même moment, les retards seront plus nombreux et le nombre de trains impactés plus important.

Un autre facteur clé est le nombre d’individus repérés sur les voies. Parfois malheureusement, il y a plusieurs individus inconscients du risque qu’ils prennent, car il faut l’être pour descendre sur les voies. Cela va augmenter la durée de perturbations car les mesures de rétention des trains seront plus restrictives, le temps de s’assurer que tous les individus sont sortis de la zone dangereuse.

Même lorsque ces interruptions durent peu de temps, elles peuvent avoir des impacts en chaîne significatifs avec des trains subissant des retards importants, voire des suppressions de trains sur tout ou partie de leur parcours… C’est l’effet de saturation, d’embouteillage, même si le centre opérationnel prend immédiatement des mesures pour limiter au maximum les impacts.

Vous en savez désormais plus sur les incidents liés aux « Personnes sur les voies ». Si des éclairages supplémentaires sont nécessaires ou si vous avez des questions restées sans réponses, je vous laisse m’en parler en commentaire. Et pour éviter tout risque, SNCF Réseau dédie une page à la prévention, si vous êtes curieux comme moi n’hésitez pas à cliquer.

 

à lire aussi

Chapitre 1 des incidents – L’alerte radio

Chapitre 2 des incidents – L’accident de personne

Chapitre 3 des incidents – Le bagage abandonné

Chapitre 4 des incidents – Le signal d’alarme

Chapitre 5 des incidents – La préparation tardive

Chapitre 6 des incidents – L’incident caténaire

Chapitre 7 des incidents – L’incident affectant la voie

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire

Le blog est en pause pour quelques jours. Je vous donne rendez-vous le 6 décembre ! Les infos travaux seront publiées chaque vendredi