Un blog Transilien pour Île-de-France Mobilités

Retour sur votre journée du lundi 18 juillet 2022

Le lundi 18 juillet 2022 a été marqué par une longue interruption de circulation sur le tronçon central parisien du RER D. Je vous propose ici un retour sur cet incident, son déroulé et ses conséquences ainsi que sur les procédures liées.

Ce lundi 18 juillet 2022, la circulation des trains du RER D a été interrompue, en matinée, sur le tronçon central parisien de la ligne. Cette interruption s’est poursuivie jusqu’en début d’après-midi et les conséquences ne se sont pas résorbées avant la pointe de soirée. La ligne du RER D n’a pas été la seule impactée par cet incident, le RER B a subi les mêmes désagréments puisque les incidents ont eu lieu sur la portion commune et partagée de ces deux lignes.

CHRONOLOGIE ET DÉROULÉ DE LA MATINÉE

A 8h31, un signal d’alarme est déclenché dans un RER B venant de La Plaine – Stade de France, en direction de Gare du Nord. Le conducteur émet une alerte radio, car un des voyants « ouvertures des portes » de sa rame est allumé. La procédure à appliquer dans ce cas est celle de la présomption de personnes sur les voies. A cet instant, plusieurs trains s’arrêtent en pleine voie.

Pendant que le train de 8h31 est progressivement évacué, un signal d’alarme est tiré dans un des trains « hors quai » à la suite d’une évacuation spontanée et non encadrée des voyageurs sur les voies. La circulation ne peut donc reprendre tant que des personnes sont sur les voies.

Alors que plusieurs trains sont encore bloqués dans le tunnel parisien, l’évacuation de près de 3000 personnes est encadrée par des agents des gares et de sûreté. Ces évacuations se terminent à 11h30.

Dans un autre train qui doit aussi être évacué, des voyageurs nécessitent l’intervention des pompiers. Durant l’évacuation, des équipes de secours se rendent à bord du train pour porter assistance aux voyageurs et rester à leurs côtés.

Les personnes sont prises en charge en gare par les équipes sur place, les agents de la ligne, les secours et les pompiers.

Aux alentours de 13h00 les premières circulations reprennent sur le RER B puis ensuite sur le RER D.

DES PROCÉDURES DE TRAITEMENT COMPLEXES MAIS MISES EN PLACE POUR GARANTIR VOTRE SÉCURITÉ

La gestion de cet incident vous a paru longue mais l’ensemble des procédures mis en place est nécessaire afin de garantir la sécurité de tous. Voici un peu plus de détails sur chacune d’elles :

Personnes sur les voies

La procédure lorsqu’une personne est signalée sur les voies consiste au début à interrompre les circulations par sécurité. Ensuite on fait rouler des trains qui ont un rôle de « vérificateur », à vitesse très limitée, afin de ne pas risquer de heurter la ou les personnes et de s’assurer que les personnes sont sorties de la zone.

Le SAI – Signal d’Alarme par Interphonie

Le signal d’alarme, utilisé à mauvais escient perturbe les circulations et peut aller jusqu’à entrainer l’arrêt des circulations. Ce dispositif doit être réarmé, directement dans la voiture où il a été tiré, par le conducteur (ou du personnel SNCF formé et habilité en gare par exemple) lorsqu’il est déclenché. Ainsi, dans le cas de la matinée d’hier, les multiples signaux d’alarme tirés de manière intempestive, dans le but de tenter d’ouvrir les portes des RER, ont monopolisé les conducteurs sur des procédures de réarmement durant lesquelles il leur était impossible de passer des annonces d’information pour rassurer les voyageurs et enrayer la complication de l’incident.

L’alerte radio

Une alerte radio, comme expliqué dans le billet détaillé juste ici, c’est une procédure qui arrête un ensemble de trains circulant sur une même zone afin de garantir la sécurité des circulations. Ces alertes sont émises pour différents motifs et notamment lorsqu’il y a un risque de présence de personnes sur les voies, pour éviter l’accident de personne et le sur-incident.

Il est important de rappeler que forcer l’ouverture des portes et descendre sur les voies est un comportement dangereux à proscrire. Il peut entraîner des conséquences graves sur la sécurité des personnes et un impact sur le trafic. Ne pas forcer l’ouverture des portes, ne pas descendre sur les voies est toujours l’option à privilégier, même en cas d’arrêt prolongé.

Nous avons conscience que cette matinée du lundi 18 juillet 2022, tout comme le vendredi 15, durant lequel le même type d’incident s’est produit, ont été inacceptables pour beaucoup d’entre vous. Nous mesurons pleinement le mécontentement ressenti et les conditions de trajet qui furent extrêmement pénibles, en cette période de fortes chaleurs. Nous présentons nos excuses à l’ensemble des personnes impactées.

8 commentaires pour “Retour sur votre journée du lundi 18 juillet 2022”

  1. LojosudPasser au statut dit :

    Bonjour,
    «  »Il est important de rappeler que forcer l’ouverture des portes et descendre sur les voies est un comportement dangereux à proscrire. Il peut entraîner des conséquences graves sur la sécurité des personnes et un impact sur le trafic. Ne pas forcer l’ouverture des portes, ne pas descendre sur les voies est toujours l’option à privilégier, même en cas d’arrêt prolongé » ».
    Je ne peux qu’imaginer que c’est un personne dans un bureau ventilé/climatisé qui a écrit cela et qui n’a pas vécue la situation que les usagers ont subi.
    Si on sait que des rigolos s’amusent à tirer sur le signal d’alarme quand les trains sont en gare,il faut être déconnecté de la réalité et du quotidien des usagers pour imaginer que, lorsque le train est arrêté en pleine voie, les gens tirent sur le signal d’alarme parce qu’ils s’en fichent de la sécurité et que c’est un plaisir pour nous de « gambader » sur les voies!
    Je vais vous aider à vous remettre dans contexte: les trains sont arrêtés depuis des dizaines de minutes en pleine voie. Les conducteurs n’ont pas d’infos donc ils ne peuvent pas en donner! Vous savez quand on est près des cabines de conduite, on les entends se prendre la tête avec la vigie parce qu’ils n’ont aucune info et qu’ils savent que des voyageurs qui ne sont pas informés ce sont des voyageurs frustrés, fatigués et paniqués car il n’y a pas de communication et qui donc sont susceptibles de se « débrouiller » faute d’assistance de la part des agents sncf, de la vigie, de la sûreté ferroviaire (conducteur à part) qui préfèrent rester bien au frais dans le hall ou les bureaux des gares parisiennes et des locaux de la société.
    Donc pour en revenir aux gens qui ont actionnés le signal d’alarme, que la SNCF redescende de son piédestal, dans les trains remplis en surcapacité, non climatisés comme le RER D et le RER B, les gens ont chauds, ils suffoquent. Vous avez déjà mesuré la température dans vos trains en canicule ? J’ai réussi à atteindre 57°C personnellement. Lorsque le train blindé et bouillant est arrêté en pleines voies, sans infos du conducteur, qui lui même n’a pas d’infos, et que les gens dans ce même train commencent à faire des malaises à cause des conditions de voyage et aperçoivent des gens sur les voies qui remontent en file indienne vers la gare la plus proche, ils se disent: « je vais pas pouvoir tenir ici il fait trop chaud et je dois aller travailler, moi aussi je vais sortir ». Des malaises en il y en a eu plus d’une dizaine, et à l’origine si les gens on actionnés le signal d’alarme c’était en priorité pour avertir les conducteurs de la situation dans plusieurs voitures et éventuellement obtenir une assistance!
    Mais c’est vrai qu’il est tellement plus facile de taper sur les conducteurs et les passagers, de son bureau avec le petit ventilateur pivotant. J’en viens à vous rappeler : 1) que vous ne transportez pas des biens mobiliers, des objets, mais des êtres humains, dans des conditions déplorables; 2) le coup de chaleur n’est pas une légende, c’est un syndrome qui engage le pronostic vital lorsqu’il touche des personnes fragiles; 3) remettez-vous en question, parce que rester bloquer dans des trains debout, serrés les uns contre les autres avec des températures dans les voitures dépassant les 45 degrés sans communication, sans assistance de quelque nature qu’elle soit, c’est à se demander qui de la Sncf ou des usagers est le plus imprudent. 4) La sûreté ferroviaire et les agents SNCF ils faisaient quoi pendant plusieurs heures pendant que les gens essayaient de s’en sortir? Les témoins sont nombreux à n’avoir vu personne de la SNCF/RATP/Sûreté à leurs arrivé en gare à pieds. Par contre pour les dernières personnes qui ont été les dernières à quitter les derniers trains stoppés dans les tunnels, à leur arrivé elles ont eu le droit à l’accueil chaleureux de la SNCF et de la Sureté: « imprudents », « idiots », « faut arrêter les conneries », « faut réfléchir avec sa tête », « c’est pas parce qu’il fait un peu chaud qu’il faut tous sortir » et j’en passe.

    Qu’avez vous à dire pour tout cela?

    Je vais être un peu vulgaire mais quand on sait pas de quoi on parle on ferme sa g****. Parce que parler aux gens de cette manière quand on est au frais, à papoter avec ses collègues plutôt que de renseigner les voyageurs, faut vraiment avoir reçu une éducation plus que limite et ne pas avoir de compassion.
    Pour finir le Chef de la Ligne D il a le droit d’ouvrir sa bouche aussi! C’est toujours les mêmes (à savoir vous les CM) qui s’expriment et présentent leurs excuses, par contre les gestionnaire et les décisionnaires de la ligne on les entends jamais hein.

    Je souhaite aux agents qui ont traités les passagers comme des chiens quand ils sont arrivés à quai d’être plus aimant dans leur vie, ça leur fera pas de mal.

    Je vous souhaite une bonne journée et je vous souhaite de ne jamais vivre une situation similaire avec les conditions climatiques actuelles. Assurément, ceux qui ont incendiés les passagers à leurs arrivée ne l’on jamais vécue.
    Cordialement

    • LucyPasser au statut dit :

      Bonjour Lojosud, je comprends votre agacement et ne reviendrai donc pas sur votre remarque concernant mon éducation et mon manque de compassion à votre sens. Je connais cette situation pour l’avoir vécu et je comprends aussi qu’ouvrir les portes pour tenter d’obtenir de l’air est une décision humaine.
      En revanche descendre sur les voies sans connaître les règles de circulation et d’exploitation ferroviaire représente un réel danger, nous ne souhaitons pas que des accidents de personnes se produisent et je pense que vous non plus. Alors oui, je suis dans l’obligation de vous rappeler ces règles et ces dangers. Les descentes dans les voies, bien qu’elles nous semblent être la meilleure solution dans ce type de situation, si elles ne sont pas encadrées ne permettent pas le redémarrage en sécurité de la circulation et vous font donc attendre plus longuement dans ces trains transformés en « fournaise ». C’est un cercle qui devient vicieux et dangereux. On attend, on a chaud donc on ouvre les portes donc nouvelle alerte et nouveau délai qui génère un nouveau coup de chaud… je suis certaine que vous comprenez ce que je veux dire en parlant de cercle vicieux.
      Concernant le comportement et les paroles des agents en gare que vous me rapportez, je ne peux malheureusement vous répondre n’étant pas moi même témoin de ces faits que vous me relatez.
      Sachez cependant qu’à titre personnel (même si je pense que ça vous importe peu), je ne tape pas sur les conducteurs contrairement à ce que vous semblez dire, que j’ai conscience et connaissance du syndrome du coup de chaleur et de ses effets (que je ne souhaite à personne) tout comme je ne souhaite à personne de revivre ce type d’incidents et de trajets. Les conditions de transport avec les conditions climatiques actuelles sont difficiles et la situation de vendredi et d’hier les ont rendu particulièrement chaotiques. J’ai écrit ce billet afin de présenter les excuses au nom de l’entreprise comme ça a été le cas également hier via Twitter. Je ne peux que vous souhaiter de meilleures journées et de meilleurs trajets, rien de plus à mon échelle sauf de vous assurer que je souhaiterai faire toujours plus et mieux pour vous et vos conditions de transport. Je ne suis pas magicienne mais CM alors ce voeu restera pieux je pense.
      Bien cordialement
      Lucy

    • LojosudPasser au statut dit :

      Bonjour Lucy, je suis navré que vous ayez pris la remarque sur l’éducation et le manque de compassion car, sans doute ai-je mal formulé ma phrase, elle ne vous est surtout pas adressée. J’ai l’occasion d’échanger régulièrement avec vous sur ce blog et par conséquent étant donné les réponses complètes que vous me donnez systématiquement je ne me permettrait pas car je sais que vous ne manquez pas de ces deux choses. Pour être plus précis et corriger le tir, j’évoque ici le manque d’éducation et de compassion des agents que l’on retrouve trop rarement voir pas du tout en gare lorsque les conditions sont difficiles. C’est à ceux-là, qui ont « accueilli » les voyageurs exténués sous des remarques insultantes et désobligeantes, que cela s’adresse.
      Ces agents je ne le connais que trop bien, j’en ai eu à plusieurs reprises lorsque qu’il n’y a plus de trains pour x et y raison, qui discutent entre eux, et lorsque les voyageurs comme moi, qui sont habitués à leurs trains à une certaine heure ne trouvent pas d’informations les sollicitent, on se prends un gentil « faut lire l’affichage on va pas le faire à votre place » parce qu’on les a dérangés pendant leur conversation avec leur collègue.

      Concernant les conducteurs, il n’est pas question ici de dire que vous (personnellement ou pas) taper sur eux. Je sais qu’en tant que CM vous subissez la situation autant que ces mêmes conducteurs qui n’ont pas d’info. Je sais que vous avez les infos au compte-goutte comme eux. Ici il est question du « centre opérationnel » (je ne sais pas comment vous l’appelez), qui transmet les ordres et les infos à vous j’imagine et au conducteur.
      Je voyage personnellement en tête de train cabine conducteur pour l’aller et en queue de train pour le retour. Il m’est déjà arrivé, lors d’arrêt inopiné, d’entendre le conducteur s’énerver dans sa cabine avec les personnes avec qui il communique par radio car cela fait 20 minutes qu’on attends en pleine voie et qu’il ne peut pas dire aux passagers quand nous allons repartir et pourquoi il s’est arrêté.
      C’est cela le gros problème avec la SNCF. La communication. Et je sais (je ne pense pas être le seul) que vous êtes tributaire des « gens d’en haut » si je peux les nommer comme ça et aussi des informations qu’on veut bien vous donner.Je suis navré de vous avoir fait penser que vous tapez sur les conducteurs.

      Sachez également que, pour terminer ce gros pavé, je pense qu’il y a un problème crucial de TRANSPARENCE dans les informations communiquées. Même si je vais citer les CM présents sur Twitter, je ne vous mets pas en cause car comme je l’ai dit plus haut vous êtes tributaires au même titre que nous voyageurs et les conducteurs des infos « qu’ils » veulent bien donner.
      Je constate régulièrement avec d’autres voyageurs que certains motifs ne sont pas les mêmes suivant les acteurs interrogés; je m’explique: Il y a près de 2 mois, je me rends à la gare très tôt le matin et mon train est supprimé. Qu’à cela ne tienne je prendrai le suivant dans 10 minutes. Au micro de la gare l’agent nous explique que le train a été retiré de la circulation suite à une panne. La-dessus un conducteur passe et croise un collègue qui retourne vers les locaux de la gare et lui dit qu’il devait prendre ce train mais qu’on lui a annulé sa mission pour qu’il s’occupe de la suivante car le train annulé n’allait pas être assez rempli… un nouveau train est arrivé sur le quai d’en face et là le train annulé a été affiché départ dans 30 minutes après celui que nous prenions en remplacement de ce dernier. Donc on donne un motif au voyageur et un autre motif au conducteur. Et lorsque je travaillais du soir c’était la même chose: on rendait notre train pour Corbeil terminus Juvisy pour une panne selon ce que les CM nous disaient sur Twitter (et ce qu’on leur avait donné comme info) donc obligé de changer de quai et bizarrement 2 ou 3 minutes plus tard une fois le train vidé, au micro on annonçait aux voyageurs pour le Nord que leur train était à la voie X où Y et qu’il partait dans 5 minutes et donc qu’il fallait changer de voie… ce même train qu’on nous a fait quitter pour une panne refonctionne subitement pour retourner au Nord…

      Bref, on nous donne des infos, on vous donne des infos et ce ne sont jamais les mêmes. Et quoi de plus énervant que cela quand vous avez 2 trains supprimés à la suite, de savoir que vous allez devoir voyager au chaud, debout pendant 50 minutes sans raison précise car les infos ne sont pas les mêmes. Je ne vous accuse pas, vous n’êtes pas responsables. Mais je vous assure que si des raisons précises, fiables et identiques pour tout le monde étaient données je pense que les voyageurs comme les personnes en gare chargées de renseigner seraient plus sereins. La communication et la transparence ce sont les plus gros irritants de la relation qu’a la Sncf avec ses voyageurs en particulier sur les lignes transilien.
      Si ça peut vous rassurer la RATP fait pas mieux et elle s’occupe que de Paris donc bon….

      Ça vaut ce que ça vaut, mais on en parle rarement quand ca fonctionne correctement. Et malgré toutes les méchantes choses que j’ai énoncé 😭😭 lorsque ça fonctionne bien comme la plupart des matins (à 5h00) quand je prends mon train,j’ai de la chance et j’apprécie de voyager sur la ligne et de pouvoir finir ma nuit jusqu’à Chatelet 🥱😴.

      Je vous souhaite une bonne nuit et un bel été. Et croyez le ou non Lucy, j’aime bien discuter avec vous.

    • LucyPasser au statut dit :

      Ce message me rassure un peu car effectivement les échanges habituels sont constructifs et non teintés de vulgarité ou d’attaques personnelles. Je comprends ce que vous dites concernant la transparence et la « lisibilité/ clarté » des informations et motifs. Soyez assurés que nous y travaillons et que je veille avec les CM de la ligne à la + grande transparence possible. Pour les motifs nous disposons d’un « catalogue » prédéfini dans les outils et c’est donc à partir de cette base que le CM sur Twitter développe ensuite au fil des messages. Il arrive qu’Anna explique dans de longs threads (suite de posts twitter) un motif qui ne semble pas clair au départ comme panne sur les installations du gestionnaire de réseau. Elle développe en dessous en définissant qui est le gestionnaire de réseau et sur quel type d’infrastructure est la panne comme un passage à niveau ou la signalisation par exemple. Selon le type de panne et le type d’installation concernée la gestion d’incident n’est pas la même mais le motif semble lui le même c’est pourquoi nous travaillons à ces suites de messages et aussi à des tweets vocaux. Je prends donc en compte votre remarque pour tenter d’améliorer cela. Belle journée et bel été également

    • rerd-enferPasser au statut dit :

      J’imagine que vous présenterez une énième fois des excuses au nom de l’entreprise pour cette journée du 19/07 qui a encore été désastreuse. Quand allons-nous enfin avoir des trains climatisés ? Ça permettrait de transporter les personnes dans de meilleures conditions et ça diminuerait les malaises en période de canicule vu que la température intérieure de vos trains varient en 35 et 45°c. Est-ce qu’on pourrait avoir des nouvelles du RER NG ? Est-ce qu’il va un jour finir par être déployé sur la ligne ? Si possible avant 2060.

    • LucyPasser au statut dit :

      Bonjour rerd-enfer, oui je vous prépare actuellement un billet qui retrace la journée d’hier qui n’a pas été simple du fait de la combinaison des conditions climatiques et des aléas de circulation et production. Les trains climatisés, les RER NG, vous le dites et le savez sont prévus d’être déployés sur la ligne D ainsi que sur la ligne E. Malheureusement la fabrication, la livraison et donc la mise en exploitation subissent des retards. Je sais que vous attendez beaucoup de ces nouveaux trains, qu’un nouvel été sans clim à bord est synonyme pour vous de conditions de transport désagréables et pour moi synonymes de messages pas sympathiques à vous diffuser, soyez assuré que ça me désole et que si j’avais ne serait-ce qu’un tout petit peu de « pouvoir » pour faire avancer les choses plus vite je le ferai.

  2. VanillePasser au statut dit :

    Bonjour Lucy.

    Rien à voir avec le sujet, mais important quand même : sur la branche Sud, des travaux sont en cours sur le tronçon Juvisy/Corbeil via le Plateau (Evry Centre).
    Des bus de substitution sont censés être mis en place, mais ils n’y sont pas ou sont introuvables. De même, les agents en gare n’en n’ont pas connaissance, ni les conducteurs des bus de ville.
    Pourriez vous faire un article sur les différents bus de substitution, leurs points d’arrêt en gares et leurs dessertes SVP ?

    Merci d’avance.

    • LucyPasser au statut dit :

      Bonjour Vanille, je prends ce sujet et informe mes collègues chargés du suivi des bus qu’ils sont difficilement trouvable. Je ne vous promets rien pour le billet mais je me penche sur le sujet cet après midi et demain.
      Bel été à vous et à très bientôt

Laisser un commentaire

L'info trafic sur Twitter

🔴#RERD

[MAJ] Le trafic reste fortement ralenti de Paris Gare de Lyon vers Corbeil-Essonnes via Evry-C et de Paris Gare de Lyon vers Melun, dans ce sens uniquement, en répercussion du déclenchement d'un signal d'alarme à Châtelet (incident terminé).

🔴#RERD

Le trafic est fortement ralenti d'Orry-la-Ville vers Corbeil-Essonnes via Evry-C et de Goussainville vers Melun, dans ce sens uniquement, en répercussion du déclenchement d'un signal d'alarme à Châtelet (incident terminé).

⚠#RERD

A l'attention des voyageurs du train ZACO vers Melun (arrivée théorique à 19h31) au départ de Goussainville à 18h01.

Votre train stationne en gare de Yerres suite à un problème de fermeture de ses portes.

⚠Il est rendu terminus en gare de Yerres.

👉Lors d’un incident, certains voyageurs ont l’impression que les trains vers Corbeil-Essonnes sont privilégiés au détriment de ceux vers Melun. 👉Aucun train n’est privilégié, voici l’explication :

👉Pour nos voyageurs vers Melun :

➡Une navette ferroviaire est mise en place :

ZACO, départ Paris Gare de Lyon vers 19h10, arrivée Melun 20h06.

🔴#RERD

[MAJ] Le trafic est fortement ralenti entre Orry-la-Ville et Corbeil-Essonnes via Evry-C et entre Goussainville et Melun, dans les deux sens, en raison du déclenchement d'un signal d'alarme à bord d'un train en gare de Châtelet-les-Halles. (incident terminé).

📢Point Info [18h52] :

Suite à plusieurs incidents cumulés entre 16h30 et 18h, notamment deux signaux d'alarme à Châtelet puis Paris Gare de Lyon et une panne de signalisation à Garges,

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R
prochains départs